Ralentissement de la Croissance Économique au Maroc de 2,5% au Premier Trimestre 2024

0
25

Le Haute Commissariat au Plan a annoncé que les résultats des comptes nationaux pour le premier trimestre de 2024 montrent un ralentissement de la croissance économique nationale, passant de 3,9% à 2,5%. Ce chiffre est en baisse par rapport au même trimestre de l’année précédente.

Dans une note d’information sur la situation économique au cours du premier trimestre de 2024, le HCP a souligné que la demande intérieure a joué un rôle moteur dans la croissance économique, dans un contexte de maîtrise de l’inflation et d’amélioration de la capacité de financement de l’économie nationale.

Le HCP a précisé que les activités non agricoles ont augmenté de 3,2%, tandis que l’activité agricole a diminué de 5%. En détail, la valeur ajoutée du secteur primaire, corrigée des variations saisonnières, a chuté de 4,3% au premier trimestre de 2024, après une hausse de 1,7% au cours du même trimestre de l’année précédente.

Cette baisse s’explique par une forte diminution des activités agricoles de 5%, contre une augmentation de 2,1%, et par une augmentation des activités de pêche de 10%, contre une baisse de 4,8%.

Par ailleurs, la valeur ajoutée du secteur secondaire a augmenté de 3,6%, par rapport à une diminution de 0,4% à la même période de l’année précédente. Cette augmentation est due à un ralentissement des activités industrielles transformantes à 2,1%, contre une augmentation de 3%, et à une augmentation de la valeur ajoutée des industries extractives de 17,7%, contre une baisse de 12,1%; ainsi que l’électricité, le gaz, l’eau, l’assainissement et la gestion des déchets de 3%, contre une baisse de 3%; et la construction et les travaux publics de 2,5%, contre une baisse de 3%.

Quant au secteur tertiaire, la valeur ajoutée a enregistré un ralentissement de sa croissance, passant de 6% au même trimestre de l’année précédente à 3% au premier trimestre de 2024.

Ce ralentissement a été marqué par une diminution des activités des services financiers et d’assurance à 3,9%, contre 7,3%; de la recherche, du développement et des services aux entreprises à 3,6%, contre 4,3%; du transport et de l’entreposage à 3,4%, contre 8,7%; des services d’éducation, de santé et d’action sociale à 2,9%, contre 4,2%; des activités immobilières à 2,1%, contre 2,7%; des hôtels et restaurants à 1,9%, contre 55,8%; et des médias et communications à 1,3%, contre 3,1%.

Les activités des services fournis par les administrations publiques et la sécurité sociale ont augmenté de 3,4%, contre 3,1%; et le commerce et la réparation de véhicules ont augmenté de 2,7%, contre 1,4%.

En somme, la valeur ajoutée des activités non agricoles a connu un ralentissement de sa croissance, passant de 3,9% au même trimestre de l’année précédente à 3,2%.

Dans ce contexte, et en raison de l’augmentation substantielle des taxes nettes sur les produits sans subventions de 5,5%, le produit intérieur brut réel a augmenté de 2,5% au premier trimestre de 2024, contre 3,9% l’année précédente.

En termes courants, le produit intérieur brut a augmenté de 3,8%.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici