Le gouvernement annonce le maintien de la programmation actuelle des examens dans les facultés de médecine et de pharmacie

0
28

Le gouvernement a annoncé mardi que la programmation actuelle des examens des facultés de médecine et de pharmacie sera maintenue. La session de printemps débutera le 26 juin 2024, suivie de la session de rattrapage avant la fin août 2024, avec les examens de rattrapage du premier semestre programmés en septembre 2024.

Dans un communiqué explicatif concernant les étudiants des facultés de médecine et de pharmacie, le ministre chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement a précisé que les périodes de stages hospitaliers boycottées seront rattrapées dès la prochaine année universitaire. De plus, la note zéro sera remplacée par la note obtenue lors de la session de rattrapage du premier semestre, et les sanctions seront réexaminées pour permettre aux étudiants de passer les examens le 26 juin 2024.

Dans le cadre des efforts du gouvernement pour répondre positivement aux demandes des étudiants et améliorer la situation actuelle, une réunion ministérielle s’est tenue le vendredi 21 juin à Rabat, réunissant les ministres de la Santé, de l’Enseignement supérieur, des Relations avec le Parlement, ainsi que les doyens des facultés de médecine et de pharmacie et des représentants des étudiants. Lors de cette réunion, le gouvernement a réaffirmé son engagement total à garantir la qualité de la formation médicale au Maroc et a appelé toutes les parties, y compris les étudiants et leurs parents, à assumer leurs responsabilités.

Le communiqué souligne que le gouvernement continue de présenter sa vision de la réforme de la formation médicale avec transparence et clarté, et qu’il réagit positivement aux propositions des étudiants. Les mesures en cours incluent la mise en œuvre de la nouvelle structure du système de formation en médecine à partir de la prochaine année universitaire, avec l’intégration de modules pour renforcer les compétences des étudiants en numérisation, intelligence artificielle, et enseignement à distance.

Pour les étudiants actuellement en formation, ils resteront soumis à la structure pédagogique actuelle avec des améliorations incluant les stages cliniques accrédités et les compensations associées.

Concernant la situation des étudiants en stage, le gouvernement s’est engagé à augmenter les indemnités de stage hospitalier et le nombre de postes budgétaires pour le concours de résidanat à partir de janvier 2025, ainsi qu’à améliorer la situation des médecins résidents.

Les nouvelles mesures prévoient également l’extension des terrains de stages hospitaliers et la mise à disposition d’un environnement éducatif adéquat, en plus de l’amélioration des infrastructures et des ressources humaines dédiées à la formation médicale.

Les ministres ont souligné, lors de la réunion, l’importance d’accélérer cette réforme en cohérence avec la réforme du système de santé, insistant sur l’engagement du gouvernement à améliorer les services de santé et à les rapprocher de la population en augmentant progressivement le nombre de professionnels de la santé et en fournissant les conditions propices à leur formation.

Le gouvernement a appelé toutes les parties à coopérer et à s’engager pour garantir l’atteinte des objectifs visés par le développement du système de formation en santé et à surmonter la situation actuelle, réaffirmant son engagement à poursuivre les réformes nécessaires pour améliorer la formation médicale et reconnaître le professionnalisme du secteur de la santé.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici