Sekkouri : Le Maroc réussit à réduire de 94% le nombre d’enfants travailleurs

0
29

Le ministre de l’Intégration économique, de l’Entrepreneuriat, de l’Emploi et des Compétences, Younès Sekkouri, a confirmé mercredi à Genève que le Maroc a réussi à réduire de 94% le nombre d’enfants sur le marché du travail au cours des vingt dernières années.

Lors de sa participation à une session de discussion sur l’interdiction du travail des enfants dans le cadre de la 112e session de la Conférence internationale du Travail, le ministre a souligné que le Maroc a accumulé de nombreuses réalisations en matière de droits de l’enfant, notant que le nombre d’enfants travailleurs a diminué pour représenter aujourd’hui moins de 4,1% de la population active.

Il a expliqué que la plupart des enfants travaillant aident temporairement leurs parents, surtout dans les zones rurales, affirmant la détermination du Maroc à continuer à éliminer le travail des enfants, car leur place naturelle est à l’école.

M. Sekkouri a rappelé, lors de cette rencontre organisée à l’occasion du 25e anniversaire de l’adoption de la Convention 182 de l’Organisation internationale du Travail sur l’interdiction du travail des enfants, que la protection de l’enfant est un engagement consacré par la Constitution marocaine et que la question du travail des enfants n’est pas un luxe mais plutôt un sujet de stratégie nationale intégrée.

Il a exposé plusieurs mesures importantes sur lesquelles le Maroc compte pour lutter contre le travail des enfants, notamment en investissant massivement dans la formation professionnelle, en luttant contre le décrochage scolaire, en assurant un soutien direct aux larges segments de la société et en renforçant l’éducation primaire.

Le ministre a déclaré que les programmes de généralisation de la protection sociale sont des mécanismes visant à améliorer la qualité de vie et à permettre aux familles de prendre soin de leurs enfants et de les élever de manière appropriée. Cependant, il a souligné l’importance de renforcer le contrôle sur les lieux de travail, notant que 500 inspecteurs du travail à travers le royaume appliquent rigoureusement les règles pour surveiller le respect par les entreprises de l’interdiction du travail des enfants.

Il convient de noter que la 112e session de la Conférence internationale du Travail, à laquelle participent les représentants des trois parties de travail (gouvernements, travailleurs, employeurs) de 187 pays, aborde plusieurs sujets tels que la protection contre les risques biologiques, la protection des principes et droits fondamentaux au travail, ainsi qu’une discussion générale sur le travail décent et l’économie du soin.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici