Le Prince Héritier Moulay El Hassan lance la construction de la plus grande station de dessalement d’eau en Afrique

0
48

Le Prince Héritier Moulay El Hassan a donné le coup d’envoi, ce lundi, des travaux de réalisation de la station de dessalement d’eau de mer à la commune d’El Mahrazza Sahel (province d’El Jadida). Cette station, la plus grande de son genre sur le continent africain une fois achevée, aura une capacité de production annuelle de 300 millions de mètres cubes, bénéficiant à une population estimée à 7,5 millions de personnes.

Ce projet s’inscrit dans le cadre de l’attention particulière accordée par Sa Majesté le Roi Mohammed VI à la question stratégique de l’eau, notamment dans le contexte actuel marqué par une rareté notable des précipitations et une pression importante sur les ressources en eau traditionnelles dans différentes régions du Royaume.

Cette initiative fait partie intégrante de l’axe « Développement de l’approvisionnement en eau » du Programme national d’approvisionnement en eau potable et en eau d’irrigation 2020-2027, lancé par Sa Majesté le Roi en 2020, dont le coût total est estimé à 143 milliards de dirhams.

La nouvelle station, qui répondra à la demande croissante en eau dans le Grand Casablanca ainsi que dans les villes de Settat, Berrechid, El Brouj et les régions environnantes, sera réalisée en deux phases sur une superficie totale de 50 hectares, pour un investissement total de 6,5 milliards de dirhams, mobilisé dans le cadre d’un partenariat entre le secteur public et privé.

La première phase, dont la mise en service est prévue pour fin 2026, aura une capacité de production de 548 000 mètres cubes d’eau traitée par jour (200 millions de mètres cubes par an), une capacité qui sera augmentée dans la deuxième phase, prévue pour mi-2028, à 822 000 mètres cubes par jour, soit 100 millions de mètres cubes supplémentaires par an, dont 50 millions de mètres cubes seront destinés à l’agriculture.

Ce projet important comprend la réalisation d’une unité de dessalement d’eau de mer utilisant la technologie d’osmose inverse, ainsi que la mise en place d’un système de transport d’eau potable à partir de cette station, d’un coût de 3 milliards de dirhams financé par le secteur public, comprenant 3 stations de pompage, 3 réservoirs et un réseau de distribution de 130 kilomètres de canalisations.

La station de dessalement d’eau de mer pour Casablanca, de nouvelle génération, comprendra deux canaux d’amenée d’eau de mer sur une longueur de 1850 mètres, un canal de rejet sur une longueur de 2500 mètres, des installations d’osmose inverse et des pompes haute pression, une installation de traitement des boues, une station de contrôle et de gestion, des stations de pompage d’eau de mer, ainsi qu’un réservoir d’eau douce.

Cette nouvelle station, dont le coût de production d’eau potable est estimé à 4,48 dirhams par mètre cube, sera alimentée à 100% par des énergies renouvelables et sera entièrement automatisée.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici