DGAPR : 6 987 détenus bénéficient du programme d’éducation et de formation informelle pour l’année académique 2022-2023

0
19

Le rapport de la Direction générale de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion a révélé que le nombre de bénéficiaires du programme d’éducation et de formation non formelle pour la saison scolaire 2022-2023 s’élevait à 6987 détenus, enregistrant une augmentation d’environ 30% par rapport à la saison précédente, et de 64% par rapport à l’année scolaire 2020-2021.

Selon le rapport d’activité de l’année 2023 de la Direction générale, le nombre de détenus ayant obtenu des diplômes d’études était de 1689, en hausse de 30% par rapport à l’année précédente, avec 633 détenus ayant obtenu le baccalauréat, représentant 46,14% de l’ensemble des détenus candidats libres.

Les mêmes sources ont indiqué que divers programmes éducatifs seront mis en œuvre dans le cadre du partenariat entre la Direction générale et le Ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et secondaire et de la Formation professionnelle, afin de renforcer ces résultats après leur approbation.

D’autre part, le rapport a souligné que le programme de formation professionnelle bénéficie d’une attention particulière, avec 8113 détenus ayant bénéficié de ce programme au cours de la saison de formation 2022-2023, parmi lesquels 6060 ont réussi les examens finaux. Le nombre de détenus bénéficiant du programme de formation agricole s’élevait à 734, avec un taux de réussite de plus de 93% aux examens.

La quatrième édition du programme « Opportunité et Créativité » a été organisée en partenariat avec le Ministère du Tourisme, de l’Artisanat, de l’Économie Sociale et Solidaire, dans le but de former les détenus artisans et de mettre en valeur leurs compétences techniques et artisanales.

La Direction générale s’efforce de renforcer les possibilités d’intégration des détenus dans la société en les formant dans le domaine de l’entrepreneuriat, en collaboration avec la Fondation Dar Al Moukawil et la Fondation Mohammed VI pour la réinsertion des détenus.

Le projet des « Prisons Productives » fait partie des efforts de la Direction générale pour renforcer les possibilités de réhabilitation des détenus et changer l’image stéréotypée de l’institution pénitentiaire, en la consolidant en tant qu’institution productive de richesse et contribuant au développement national.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici