Poutine prête serment pour un cinquième mandat présidentiel et pose des conditions pour le dialogue avec l’Occident

0
27

Le président russe Vladimir Poutine a prêté serment pour un cinquième mandat présidentiel aujourd’hui, mardi, affirmant que le dialogue avec l’Occident n’est possible que sous certaines conditions telles que « le respect des intérêts, de l’égalité et de la garantie de la sécurité pour tous », alors que le conflit militaire en Ukraine se poursuit.

Dans son discours lors de la cérémonie d’investiture au Kremlin après sa victoire aux élections présidentielles de mars dernier, Poutine a souligné que son pays traversait une période difficile et que diriger la Russie était un devoir sacré, affirmant que la sécurité était l’objectif principal et qu’ils continueraient à travailler avec les partenaires pour former un système mondial multipolaire.

D’autre part, les agences de presse russes ont rapporté que le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, pourrait annoncer aujourd’hui le candidat au poste de Premier ministre du nouveau gouvernement, avec des attentes pour une reconduction de l’actuel Premier ministre, Mikhaïl Michoustine.

Selon la constitution, le gouvernement doit présenter sa démission au début du nouveau mandat présidentiel, ce qui permet à Poutine de proposer un candidat au poste de Premier ministre au Parlement.

Poutine a été investi aujourd’hui après que le ministère de la Défense a annoncé hier la tenue d’exercices nucléaires en réponse à ce qu’il a qualifié de « provocations et de menaces » de la part de la France, de la Grande-Bretagne et des États-Unis.

Le ministère a déclaré dans un communiqué que l’état-major général avait commencé à préparer la mise en œuvre d’entraînements à l’utilisation d’armes nucléaires tactiques dès que possible, en collaboration avec les formations de missiles de la région militaire du Sud, avec la participation de l’aviation et de la marine.

De son côté, le département américain de la Défense (Pentagone) a critiqué aujourd’hui la décision de la Russie de mener des exercices nucléaires près de la frontière ukrainienne, la qualifiant de « discours irresponsable ».

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici