Fatima Zahra Ammor : 395 000 artisans traditionnels inscrits au Registre national de l’artisanat traditionnel

0
16

La ministre du Tourisme, de l’Artisanat, de l’Économie sociale et solidaire, Fatima Zahra Ammor, a déclaré aujourd’hui mardi au Conseil des conseillers que le nombre d’inscrits au Registre national de l’artisanat traditionnel s’élevait à 395 000 artisans traditionnels.

La ministre a précisé lors de la session des questions orales au Conseil que le Registre national de l’artisanat traditionnel, dans le cadre de la stratégie du ministère visant à structurer le secteur, a contribué à assurer une couverture santé pour tous les artisans traditionnels.

Elle a ajouté que la loi n° 50.17 a contribué à réglementer 172 métiers traditionnels, soulignant le rôle de ce secteur dans l’économie nationale, l’emploi et la préservation du patrimoine national, contribuant à hauteur de 7 % du PIB et employant 22 % de la population active.

Elle a indiqué que la stratégie du ministère se concentre sur le développement de l’offre et du marketing en améliorant les infrastructures, en améliorant la qualité des produits, en développant la formation professionnelle, en fournissant un soutien financier et en renforçant la promotion.

La ministre a confirmé l’existence de 102 infrastructures actuellement en service, 37 en cours de démarrage, 34 en construction et 19 en phase d’étude, soulignant la poursuite de la qualification des infrastructures existantes et la création de nouvelles.

En ce qui concerne l’amélioration de la qualité, la ministre a expliqué qu’elle avait approuvé 69 labels collectifs et 307 normes, et qu’elle travaillait à la qualification de la formation professionnelle et à la fourniture de programmes pour l’alphabétisation fonctionnelle.

En ce qui concerne le soutien financier, elle a fait référence à des accords de partenariat avec des institutions bancaires pour fournir un financement à des conditions préférentielles, soulignant la promotion des produits traditionnels sur les marchés internationaux.

La ministre a également mentionné le programme des Trésors de l’artisanat marocain, visant à protéger 32 métiers traditionnels en tant que patrimoine de l’UNESCO.

En ce qui concerne les labels de qualité, la ministre a expliqué que le Maroc adopte une approche globale comprenant 240 enregistrements nationaux et internationaux de labels de qualité, le plaçant à un niveau avancé dans ce secteur à l’échelle mondiale.

Enfin, elle a souligné les efforts de marketing des produits traditionnels par le biais de participations à de grandes foires internationales telles que le Salon du meuble de Milan et le Salon portugais, dans le but d’augmenter les exportations.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici