Renforcement des liens entre le Maroc et Djibouti dans les domaines de la santé et de la protection sociale

0
16

Le Maroc et Djibouti ont signé vendredi à Rabat deux mémorandums d’entente visant à renforcer la coopération entre les deux pays dans les domaines de la santé et de la protection sociale.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du ministre de la Santé et de la Protection sociale du Maroc, Khalid Ait Taleb, et du ministre du Travail chargé de la Protection sociale à Djibouti, Omar Abdi Saeed, ainsi que du directeur général du Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina à Rabat et de la directrice de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale à Djibouti.

Le premier mémorandum vise à renforcer la coopération dans le domaine de la protection sociale, tandis que le deuxième établit un cadre de coopération entre le Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina et la Caisse Nationale de Sécurité Sociale à Djibouti, dans le but de renforcer les capacités des professionnels de la santé dans les domaines médical, pharmaceutique, infirmier, administratif et financier.

Ait Taleb a souligné que cette initiative s’inscrit dans le cadre du partage de l’expérience marocaine dans les domaines de la santé et de la protection sociale avec les pays africains frères, soulignant l’importance de l’Union africaine pour l’avenir du continent.

Pour sa part, Omar Abdi Saeed a salué la coopération fructueuse entre les deux pays dans les domaines de la santé et de la protection sociale, louant les efforts déployés par le Royaume en la matière sous la direction du Roi Mohammed VI.

La signature de ces deux mémorandums s’inscrit dans le cadre du renforcement de la coopération bilatérale entre le Maroc et Djibouti dans les domaines de la santé et de la protection sociale, et dans le cadre des nouvelles relations bilatérales dans divers domaines.

Ces deux mémorandums, qui s’inscrivent dans le cadre de la coopération Sud-Sud, visent à renforcer les initiatives de recherche scientifique et technologique, à échanger des connaissances et à encourager la formation dans le secteur de la santé, ainsi qu’à renforcer les capacités professionnelles des acteurs de la santé et de la protection sociale dans les deux pays.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici