Réunion à New York : L’Ambassadeur Zniber et Guterres Échangent sur les Priorités du Conseil des droits de l’homme

0
17

Mercredi, à New York, une réunion de travail s’est tenue entre le président du Conseil des droits de l’homme, l’ambassadeur Omar Zniber, et le secrétaire général des Nations unies, António Guterres. Les priorités de travail du Conseil ont été discutées sur plusieurs questions. Les discussions ont porté sur des sujets tels que le changement climatique, la santé, la sécurité alimentaire et leur impact sur les droits de l’homme à l’échelle mondiale, sur la base de propositions du Maroc. Dans ce contexte, l’ambassadeur Zniber a également discuté des objectifs liés aux questions de technologie moderne et d’intelligence artificielle et de leurs effets sur les droits de l’homme, en tant qu’opportunités et défis.

L’accent a également été mis lors de la réunion sur les relations entre le Conseil des droits de l’homme et le siège des Nations unies à New York, ainsi que sur le soutien de la Secrétairerie générale au travail du Conseil du point de vue institutionnel et organisationnel. Dans le cadre de sa visite à New York, M. Zniber a rencontré plusieurs hauts responsables, notamment le président de l’Assemblée générale et le directeur du Programme des Nations unies pour le développement, ainsi que la directrice exécutive de l’Organisation des Nations unies pour les femmes, ainsi que les présidents de certains comités de l’Assemblée générale.

Il convient de noter que M. Zniber a effectué une visite précédente à Washington, où il a tenu des réunions de travail et des discussions avec les vice-présidents du Fonds monétaire international et de la Banque mondiale, dans le but d’intégrer plus efficacement les institutions financières internationales dans la promotion des droits sociaux et économiques, notamment dans des domaines vitaux tels que la santé, la protection de l’environnement, l’éducation et l’égalité.

Il a également rencontré le président du Conseil permanent de l’Organisation des États américains et le secrétaire général, afin de renforcer les relations avec les organisations régionales et d’examiner les moyens d’échange concernant le travail et le rôle du Conseil des droits de l’homme dans différents pays concernés.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici