Programme ‘Villes sans bidonvilles’ : Plus de 344 000 Familles Bénéficient d’une Amélioration de Leurs Conditions de Vie

0
15

La ministre de l’Aménagement du territoire national, de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la ville, Fatima Zahra Mansouri, a annoncé mardi, au Conseil des conseillers, que 344 000 familles ont amélioré leurs conditions de vie grâce au programme « Villes sans bidonvilles », depuis son lancement jusqu’à la fin de mars 2024.

Mme Mansouri a souligné, en répondant à une question orale sur « les mesures prises pour mettre en œuvre le programme Villes sans bidonvilles », que le nombre de bénéficiaires du programme représente 74% du nombre total de familles recensées, soit 465 000 familles, et que 41 000 familles ont bénéficié d’une amélioration de leurs conditions de vie au cours du mandat actuel.

La responsable gouvernementale a ajouté que le rythme de réalisation du programme « Villes sans bidonvilles » sera accéléré afin de traiter les dossiers de 120 000 familles au cours des cinq prochaines années dans différentes régions du royaume.

Mme Mansouri a souligné que le ministère a adopté une nouvelle approche dans la gestion de ce programme, lancé par Sa Majesté le Roi Mohammed VI en 2004, en coordination avec le ministère de l’Intérieur, expliquant que cette approche repose sur l’intégration du secteur privé, la fourniture de soutien financier et un suivi approprié, ainsi que la mobilisation et la régularisation des biens immobiliers publics au profit du programme, ce qui a permis d’améliorer les conditions de vie de plus de 20 000 familles dans la préfecture de Skhirat-Témara.

Elle a précisé qu’après le succès de la nouvelle approche dans la préfecture de Skhirat-Témara, celle-ci a été étendue à toutes les autres régions concernées, où un certain nombre de demandes d’intérêt ont été lancées pour la Grande Casablanca afin de fournir plus de 62 000 unités de logement.

Elle a ajouté que le rythme annuel a triplé, passant d’environ 6 200 familles bénéficiaires par an entre 2018 et 2021, à environ 18 600 familles bénéficiaires par an entre 2022 et 2024, soulignant que ce rythme a considérablement augmenté dans les provinces et préfectures de Casablanca, Marrakech, Guercif, Larache, Skhirat-Témara et Salé.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici