Des médecins japonais intentent un procès à Google Maps pour des évaluations négatives

0
12

Un groupe d’environ 60 médecins japonais a intenté un procès collectif contre Google Maps, l’accusant d’ignorer parfois les évaluations négatives et diffamatoires qu’ils reçoivent.

Les médecins réclament une compensation de 1,4 million de yens (9 051 dollars) de la part de la grande entreprise américaine en ligne, les tenant responsables de ne pas avoir pris de mesures pour mettre fin à ces commentaires. Ils ont déposé la plainte jeudi dernier, affirmant qu’ils étaient incapables de répondre ou de nier les évaluations qui ternissent leur réputation en raison de leur engagement à protéger la confidentialité des patients.

Un des médecins a déclaré dans un communiqué de presse : « Les individus qui laissent des évaluations en ligne peuvent exprimer des opinions inexactes sans divulguer leurs identités, même si ces évaluations contiennent des diffamations ou des insultes ».

Un des avocats représentant les plaignants a souligné que cette affaire, portée devant un tribunal de Tokyo, serait la première action collective dans le pays à cibler une plateforme en ligne pour des évaluations négatives.

L’avocat Yuitsu Nakazawa a déclaré à l’Agence France-Presse : « Malgré la facilité de publication de ces commentaires, il est devenu très difficile de les supprimer ». Il a ajouté : « Cela pourrait inciter les médecins à hésiter à exercer leur profession de peur de subir de fortes critiques ».

La plainte a souligné que l’objectif de nombreuses cliniques médicales n’est pas seulement de satisfaire les patients, mais de traiter leurs maladies de manière professionnelle. Elle a poursuivi en disant : « Les cliniques qui ne font que fournir des diagnostics superficiels et prescrire des médicaments sur demande n’ont pas de légitimité médicale, mais elles sont appréciées par les patients ».

Nakazawa a déclaré : « Si rien ne change, les médecins pourraient hésiter à prendre des positions fermes et à refuser de réaliser des tests non nécessaires ou à prescrire des médicaments demandés par les patients ».

Il a ajouté : « En fin de compte, cela causera des dommages à la société ». Les plaignants ont affirmé que Google supprime certaines évaluations sur Maps en fonction de critères obscurs.

Google a déclaré à l’Agence France-Presse qu’elle travaille à « réduire le contenu inexact et trompeur sur ses cartes ».

Elle a continué en disant : « En combinant les opérateurs humains et la technologie, nous assurons une protection 24 heures sur 24 de la réputation des entreprises et supprimons les évaluations injustes ».

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici