L’Égypte lance la construction de deux centrales solaires avec un financement de l’Union européenne

0
19

Le ministère égyptien du Pétrole et des Ressources Minérales a annoncé lundi que l’Égypte avait entamé la construction de deux centrales électriques solaires d’une valeur d’un milliard de livres égyptiennes (20,30 millions de dollars) financées par l’Union européenne.

Selon le communiqué du ministère, le projet de construction d’une centrale électrique utilisant des cellules solaires d’une capacité de 10 mégawatts devrait être achevé pour un coût de 550 millions de livres égyptiennes dans la société d’Assiout pour le raffinage du pétrole dans les 11 prochains mois.

Le secteur pétrolier travaille actuellement sur un projet similaire visant à produire de l’électricité à partir de l’énergie solaire d’une capacité de 6,5 mégawatts avec l’Autorité égyptienne générale du pétrole pour un investissement de 500 millions de livres égyptiennes (10,42 millions de dollars).

Ces deux projets seront financés par une subvention de l’Union européenne dans le cadre du programme « Soutien à la réforme des politiques énergétiques ».

Des sources du secteur de l’énergie indiquent que les niveaux élevés d’irradiation solaire et les vastes étendues désertiques signifient que l’Égypte dispose d’un énorme potentiel en énergies renouvelables.

Le gouvernement a avancé son objectif de produire 42% de ses besoins en énergie à partir de sources renouvelables d’ici 2030 au lieu de 2035.

L’Égypte aspire à devenir un centre régional des énergies renouvelables, mais elle est confrontée à la concurrence d’autres pays d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici