Interdiction d’entrée en Allemagne pour Yanis Varoufakis : Tensions autour d’une conférence de soutien aux Palestiniens à Berlin

0
27

Les autorités allemandes ont interdit à M. Yanis Varoufakis, ancien ministre des Finances de la Grèce, d’entrer sur leur territoire alors qu’il était prévu qu’il participe à une conférence de soutien aux Palestiniens à Berlin.

Varoufakis, cofondateur du parti « DiEM25 », a déclaré que le ministère allemand de l’Intérieur lui avait imposé une « interdiction d’activités », l’empêchant ainsi de mener toute activité politique, y compris la participation à des événements en ligne.

De son côté, la police allemande a empêché vendredi dernier les organisateurs de suivre les événements de la conférence en raison de craintes d’expressions antisémites. La conférence a été suspendue une heure après son début en raison de l’interdiction d’un des intervenants, le médecin palestinien Ghassan Abu Sitta, censé fournir des preuves sur la guerre israélienne contre Gaza.

La police a ensuite annoncé l’interdiction des événements restants de la conférence, qui devait initialement se poursuivre jusqu’au dimanche précédent.

Cette conférence, organisée par un groupe de militants civils, y compris des organisations palestiniennes et juives, sous le slogan « Nous vous accusons et nous vous jugerons », vise à mettre l’accent sur le rôle de l’Allemagne dans les événements survenus à Gaza.

En signe de solidarité avec les Palestiniens, Varoufakis a publié le texte de son discours qu’il devait prononcer lors de la conférence, soulignant que les événements rappellent l’époque nazie.

Cette conférence a fait l’objet de vives critiques avant le début de ses activités, et son lieu n’a été révélé qu’au dernier moment en raison de préoccupations sécuritaires.

Sur le site web de la conférence, les organisateurs ont accusé Israël de commettre « une ségrégation raciale et un génocide », et ont accusé l’Allemagne de complicité avec l’occupation à Gaza.

En réponse à cette conférence, Kai Wegner, maire de Berlin, a affirmé qu’une telle manifestation ne pouvait être tolérée dans la ville, soulignant l’intolérance de Berlin envers l’antisémitisme et la haine.

Il convient de noter que la guerre israélienne contre Gaza a suscité la colère en Allemagne, où des manifestations contre la politique de soutien à Israël ont eu lieu, et le Nicaragua a intenté une action en justice contre l’Allemagne devant la Cour internationale de justice pour son soutien financier et militaire à Israël.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici