La visite des médecins palestiniens en Europe révèle la tragédie médicale à Gaza

0
20

Un mélange de souffrance et de tragédies qui commence par les choses les plus simples et ne se termine pas par les plus difficiles, c’est ainsi que le chirurgien esthétique et spécialiste des brûlures, Dr Riad Misharqa, président de l’Association des médecins palestiniens en Europe, a décrit la situation dans la bande de Gaza qu’il a visitée avec une délégation de l’association comprenant des médecins et des infirmiers de diverses spécialités.

Il a ajouté que la souffrance à Gaza englobe tous les aspects de la santé et les différentes couches de la société, que ce soit en ce qui concerne les patients et leur suivi, la disponibilité des équipements médicaux et des fournitures, ou la capacité des patients et des blessés à accéder aux centres de santé, en plus de la nécessité pour les médecins de souvent trier les cas en fonction de l’urgence, une situation qui est en soi inhumaine.

Lors de la visite de la délégation de l’Association des médecins palestiniens en Europe à Gaza du 18 mars au 1er avril 2024, la délégation comprenant 17 médecins et 5 infirmiers de différentes spécialités a rendu compte des observations des médecins lors de leurs missions volontaires pour traiter les blessés et les malades à l’hôpital européen du sud de la bande de Gaza, qu’ils ont décrites comme douloureuses et cruelles, soulignant une volonté systématique de détruire tous les aspects de la vie dans le secteur.

Pendant la semaine de leur visite, la délégation a effectué un grand nombre d’opérations chirurgicales dans toutes les spécialités, en plus de prendre en charge les cas d’urgence et les soins intensifs 24 heures sur 24, avec environ 250 patients orthopédiques en attente d’opération chaque jour, ainsi qu’environ 70 patients en attente de chirurgie esthétique, en plus des autres spécialités.

Il a expliqué que l’hôpital européen fonctionne bien au-delà de sa capacité prévue en raison du nombre élevé de cas en attente d’opération, et que les cas d’urgence causés par les bombardements incessants exercent une pression considérable sur lui, perturbant gravement toutes ses activités, les procédures de réparation et de remplacement ainsi que la fixation des os étant toutes interrompues pour faire face aux cas d’urgence tels que les blessures par éclats ou les tirs.

En ce qui concerne les personnes amputées à Gaza, il a souligné que leur nombre, selon ce qu’il a vu, est très élevé, la plupart d’entre eux ayant une ou plusieurs parties amputées, confirmant que les chiffres sont susceptibles d’augmenter encore en raison des infections survenues dans certaines des blessures, ce qui peut conduire à d’autres amputations, en plus d’un grand nombre de blessés n’ayant pas bénéficié de services médicaux, en plus de ceux souffrant de pied diabétique ou de mauvaise circulation.

Le Dr Misharqa a également relaté la souffrance des personnes atteintes de maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, respiratoires, rénales, endocriniennes, cancéreuses et autres, révélant qu’elles n’ont reçu aucun soin ou suivi depuis 6 mois, sans personne pour suivre leur cas ou ajuster leurs médicaments, ou même leur faire passer des examens réguliers, demandant que les délégations médicales des institutions humanitaires qui se rendent à Gaza comprennent des médecins spécialistes en médecine interne.

Le Dr Riad Misharqa a confirmé que toutes les spécialités médicales sont nécessaires à Gaza, soulignant en particulier la chirurgie orthopédique et plastique en raison de la pénurie importante dans ces domaines, appelant les futures délégations à se concentrer sur ces deux spécialités, ainsi que sur d’autres telles que la chirurgie thoracique, vasculaire, et autres.

Il a déclaré que « les médecins ont été surpris par l’échec de la plupart des opérations chirurgicales, même les plus simples, et leur contamination par des infections, et la non-cicatrisation des plaies, en raison de la cohabitation des patients avec les familles déplacées vers l’hôpital, chaque chambre accueillant plus de 50 personnes, en plus des patients eux-mêmes, ce qui les expose à des infections et à une détérioration de leur état de santé, ainsi qu’à une malnutrition et à une difficulté d’accès à la nourriture ».

La quatrième délégation de l’Association des médecins palestiniens en Europe a visité la bande de Gaza du 18 mars dernier au 1er avril de cette année, en collaboration avec l’organisation Mercy Around the World, comprenant 17 médecins de différentes spécialités chirurgicales, ainsi que 5 infirmiers spécialisés en soins intensifs et en urgences.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici