Aïd al-Adha: Allocation de 500 dirhams par tête de bétail importée

0
32

Les importateurs de moutons se préparent à soutenir le marché national et à renforcer l’approvisionnement pendant la saison de l’Aïd al-Adha, en important les premiers lots au cours des prochains jours.

Cette démarche fait suite au soutien annoncé par le gouvernement dans le but de stimuler ces importateurs à approvisionner le marché local et à compenser la pénurie observée dans le secteur national.

Selon un document émis par l’Office national des céréales et des légumineuses, qui supervise cette opération, une décision conjointe a été prise entre le ministère de l’Économie et des Finances et le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts pour mettre en place un système de soutien aux importations de moutons pendant la période du 15 mars 2024 au 15 juin 2024.

Des sources informées ont confirmé que cette opération de soutien aux importateurs de moutons pour l’Aïd al-Adha sera menée selon les conditions appliquées l’année dernière, notamment l’exonération des droits de douane et de la taxe sur la valeur ajoutée, ainsi que la fourniture d’une aide financière de 500 dirhams par tête de mouton importée dans le but de fixer des prix raisonnables, compte tenu de la hausse des prix mondiaux des moutons.

Parmi les nouveautés de cette année, les importateurs sont tenus de garantir que le poids minimum des moutons importés soit de 30 kilogrammes pour pouvoir bénéficier du soutien, selon les mêmes sources.

Il convient de noter que les premiers lots de moutons arriveront d’Espagne à Casablanca au cours des dix prochains jours, après que l’Office national des céréales et des légumineuses a ouvert la voie à l’approvisionnement du marché local, en attendant l’arrivée des autres envois d’Espagne, de Roumanie et du Portugal.

En mai 2023, le gouvernement a mis en place un programme exceptionnel pour encourager les importateurs à approvisionner le marché local et à maintenir la stabilité des prix pendant l’Aïd al-Adha. Ce soutien a été prolongé après la fête pour une période d’environ sept mois, dans le but de garantir la stabilité des prix de la viande avant d’être interrompu au début de l’année en cours.

Il convient de noter que les prix du bétail ont connu une légère augmentation cette année, enregistrant une augmentation d’environ 1000 dirhams par tête de mouton. Cela est attribué, selon certains professionnels, à la persistance des années de sécheresse et à l’augmentation des coûts de l’alimentation.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici