Sekkouri salue les efforts du gouvernement dans la construction d’un nouveau Maroc

0
15

Monsieur Younès Sekkouri, Ministre de l’Intégration économique, de l’Artisanat, de l’Emploi et des Compétences, a souligné les efforts du gouvernement pour mettre en œuvre ses engagements envers la construction d’un nouvel État social au Maroc, réalisant un équilibre économique et social, en réponse aux directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Lors de sa visite à la Fondation Al-Faqih Al-Tétouani le mardi 26 mars 2024, pour discuter des questions politiques et économiques, M. Sekkouri a expliqué que le Maroc était un leader mondial en matière de protection sociale, exprimant quatre composantes essentielles d’un État social réussi : l’activation de la protection sociale, la régulation des relations de travail, la fourniture de services publics et une politique de soutien à l’emploi.

En ce qui concerne le marché du travail, le ministre a souligné la dynamique positive observée dans les chiffres, avec le secteur structuré enregistrant une augmentation sans précédent du nombre d’opportunités d’emploi, créant plus de 550 mille nouveaux emplois pour la première fois, dépassant largement les années précédentes où les emplois créés ne dépassaient pas 130 mille. Cette hausse est attribuée à l’approbation par le gouvernement de l’augmentation du salaire minimum et à la sensibilisation accrue à l’importance de la déclaration d’emploi pour la sécurité sociale.

Le ministre a également expliqué qu’environ 297 mille emplois ont été perdus, les pertes étant principalement concentrées dans le secteur rural à hauteur de 80%, en raison de la faible pluviométrie et de son impact sur les opportunités d’emploi dans ces régions.

M. Sekkouri a souligné que durant les deux années et demie du mandat du gouvernement, 313 mille emplois ont été créés dans le secteur structuré, selon les statistiques de la Caisse nationale de sécurité sociale pour l’année 2022, avec plus de 100 mille femmes bénéficiant de ces emplois, représentant un tiers des emplois alloués.

Dans un autre contexte, le ministre a parlé du début d’une nouvelle série de dialogues sociaux présidée par Aziz Akhannouch, Premier ministre, avec la délégation de l’Union marocaine du travail, soulignant que ce dialogue sera suivi de plusieurs réunions avec les organisations syndicales et les associations d’employeurs. Il a également confirmé l’engagement du gouvernement à mettre en œuvre les résultats de l’accord social de 2022, qui a réalisé des progrès significatifs dans divers domaines tels que la santé et l’éducation, notant que le coût du dialogue social s’élevait à environ 27 milliards de dirhams, et exprimant la disposition de son ministère à recevoir des propositions renforçant ses efforts pour améliorer les conditions économiques et sociales des citoyens.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici