Ministère de l’Agriculture espagnol : Renforcement du contrôle et confirmation que les fraises contaminées n’ont pas atteint les consommateurs

0
18

Le ministère espagnol de l’Agriculture a brisé le silence pour confirmer le renforcement de la surveillance, après l’annonce de la détection d’un lot de fraises marocaines suspectées d’être infectées par un virus grave, assurant que les fraises suspectes n’ont pas atteint les consommateurs.

Le ministre espagnol de l’Agriculture, de la Pêche et de l’Alimentation, Luis Planas, a souligné que les contrôles aux frontières à Madrid sont renforcés après la découverte d’un cas d’hépatite virale « A » dans un lot de fraises en provenance du Maroc, précisant que le lot contaminé n’a pas été distribué en Espagne.

Lors d’une session plénière au Sénat espagnol, le responsable espagnol a salué les efforts des autorités espagnoles pour détecter le lot contaminé, affirmant que le système d’alerte rapide a contribué à sa découverte et à son signalement.

Il a expliqué que les fraises suspectes n’ont pas atteint les consommateurs grâce aux efforts soutenus des autorités espagnoles, soulignant que l’Union européenne est fière de ses contrôles douaniers et est classée parmi les principaux pays imposant des normes de qualité et de sécurité sanitaire.

Le ministre espagnol de l’Agriculture avait précédemment nié en février dernier les accusations formulées par certains agriculteurs espagnols et européens concernant les produits agricoles importés du Maroc, affirmant qu’ils répondaient aux normes phytosanitaires européennes requises et garantissaient la sécurité des consommateurs européens.

Il a ajouté que les relations agricoles entre l’Espagne et le Maroc sont extrêmement importantes, de nombreuses entreprises marocaines et espagnoles participant à l’échange de produits agricoles sans aucun problème majeur.

Dans un communiqué officiel publié par le ministère marocain de l’Agriculture et de la Pêche Maritime le 10 mars, les rumeurs sur la présence du virus de l’hépatite A dans les fraises marocaines ont été démenties, confirmant que ces informations erronées visaient à ternir la réputation du produit agricole marocain.

Le ministère a confirmé la sécurité des fraises et de tous les produits agricoles au Maroc, soulignant sa poursuite du programme de surveillance annuel pour garantir la sécurité alimentaire dans le pays, et met en garde contre la diffusion de fausses informations, menaçant de prendre des mesures légales contre ceux qui les propagent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici