Le groupe activiste demande de sauver l’année universitaire de la tension médicale à la Faculté de Médecine et de Pharmacie

0
40

Le groupe parlementaire du Mouvement Populaire à la Chambre des représentants a demandé la convocation en urgence de la commission de l’éducation, de la culture et de la communication, en présence du ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdelatif Miraoui, et du ministre de la Santé et de la Protection sociale, Khalid Ait Taleb, afin de discuter « des tensions rencontrées par les facultés de médecine et de pharmacie et des moyens de résoudre la crise et de sauver l’année universitaire ».

La demande du groupe parlementaire découle des récents développements dans le domaine de l’enseignement médical et pharmaceutique dans le pays, qui ont atteint un stade de préoccupation pour les étudiants et les enseignants. Ces tensions constituent une menace directe pour le déroulement des activités éducatives dans ces facultés et pourraient entraîner la suspension de l’année universitaire en cours.

De plus, cela pourrait avoir un impact négatif sur le développement du secteur de la santé à l’avenir, notamment avec le besoin urgent d’améliorer les services de santé dans le pays.

Le « Mouvement Populaire » justifie son initiative par le fait que les propositions des ministères de l’Enseignement supérieur et de la Santé n’ont pas reçu de réponse ou de réaction positive de la part des étudiants participant à la grève. Cela s’inscrit dans le contexte de l’intérêt des étudiants pour la qualité de l’enseignement et des services de santé, y compris l’annulation de la décision de réduire la durée des études médicales de sept à six ans, une mesure qui a suscité de vastes protestations de la part des étudiants.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici