Appel de l’Union européenne : Gaza nécessite l’arrivée de 500 camions d’aide quotidiennement

0
14

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, a déclaré aujourd’hui jeudi qu’il est urgent d’acheminer au moins 500 camions par jour, ou l’équivalent en aides, vers la bande de Gaza, alors que la campagne de famine menée par l’occupation israélienne frappe les habitants du nord et du sud de la région.

Von der Leyen a souligné dans une publication sur la plateforme « X » que l’initiative d’envoyer des aides humanitaires depuis l’île de Chypre vers Gaza ne remplace pas l’acheminement des aides par voie terrestre, insistant sur la nécessité pour « le corridor maritime pour le transport des aides humanitaires vers Gaza » de faire partie d’un effort continu pour augmenter le flux d’aides vers Gaza par tous les moyens, y compris l’expansion des voies terrestres.

Lors de son discours sur l’état de l’Union le 8 mars dernier, le président américain, Joe Biden, a annoncé ses instructions à l’armée pour établir un port temporaire près des côtes de Gaza, indiquant que davantage d’aides humanitaires arriveront à Gaza par ce port. Le président chypriote, Nicos Anastasiades, a quant à lui annoncé lors d’une conférence de presse conjointe avec Von der Leyen la prochaine ouverture d’un corridor maritime pour le transport des aides humanitaires vers Gaza.

En ce qui concerne la situation humanitaire à Gaza, l’armée américaine a annoncé hier mercredi l’envoi de plusieurs de ses navires vers Gaza pour établir un port temporaire permettant la réception d’aides humanitaires pour la région.

En raison de la guerre et de la campagne israélienne, les habitants de Gaza dans le nord et le sud sont au bord de la famine, souffrant d’une grave pénurie d’aliments, d’eau, de médicaments et de carburant. Selon les estimations du ministère de la Santé de Gaza, environ 30 Palestiniens sont décédés en raison de la malnutrition.

Depuis le 7 octobre 2023, Israël mène une offensive contre la bande de Gaza, causant la mort de dizaines de milliers de civils, dont la plupart sont des enfants et des femmes, ainsi qu’une catastrophe humanitaire sans précédent et d’énormes destructions de l’infrastructure.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici