Le Royaume-Uni signe un accord commercial avec le Texas, malgré les défis post-Brexit

0
33

Le Royaume-Uni a signé un accord commercial avec l’État du Texas mercredi, après avoir échoué à conclure un accord avec le gouvernement fédéral américain suite à sa sortie de l’Union européenne. La ministre britannique du Commerce, Kemi Badenoch, et le gouverneur du Texas, Greg Abbott, ont signé cet accord à Londres.

Cela survient alors que le gouvernement du Premier ministre Rishi Sunak rencontre des difficultés dans la réalisation des promesses de conclure des accords commerciaux majeurs après la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne. L’accord signé avec l’État du Texas est considéré comme un protocole d’entente visant à renforcer la coopération entre les entreprises britanniques et leurs homologues texanes.

Badenoch a déclaré que « cet accord représente le huitième du Royaume-Uni avec des États américains, ce qui signifie que les entreprises britanniques ont désormais la possibilité d’accéder à des États dont le produit intérieur brut s’élève à 5,3 billions de livres sterling (6,8 billions de dollars) ».

De son côté, Abbott a souligné que l’accord « stimulera la croissance économique des deux côtés de l’Atlantique », ajoutant que « cet accord ouvre la voie à davantage de progrès et de prospérité ».

Le Royaume-Uni cherche à conclure de nouveaux accords commerciaux dans le monde entier pour démontrer la validité de sa décision de quitter l’Union européenne. Cependant, le Royaume-Uni n’a pas réussi à parvenir à un accord global avec les États-Unis et ses pourparlers avec le Canada se sont interrompus.

Les partisans du Brexit ont promu les avantages de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne, ayant soutenu le Brexit par une étroite marge en 2016. L’ancien Premier ministre, Boris Johnson, a vu dans le Brexit une opportunité de placer le Royaume-Uni comme un acteur majeur sur la scène internationale.

D’un autre côté, les opposants estiment que le Brexit a contribué à une augmentation de l’inflation et à une aggravation de la crise des coûts de la vie.

Le Royaume-Uni a conclu plusieurs accords commerciaux, notamment avec des économies émergentes telles que l’Australie, la Nouvelle-Zélande et Singapour, ainsi que l’adhésion à l’Accord de partenariat transpacifique global et progressiste avec 11 pays d’Asie et du Pacifique.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici