Indicateurs économiques : La trésorerie publique du Royaume en baisse en février

0
23

Le Trésor public du Royaume a publié l’état des comptes et des ressources financières, révélant un déficit de 3,69 milliards de dirhams à la fin du mois de février, comparé au déficit de 5,719 milliards de dirhams à la même période de l’année précédente.

Selon le rapport mensuel des statistiques financières publiques pour février 2024, ce déficit est accompagné d’un solde positif de 11,2 milliards de dirhams des comptes spéciaux du Trésor et des entités publiques autonomes. Les recettes ordinaires totales se sont élevées à 51,6 milliards de dirhams, enregistrant une augmentation de 18,9 % par rapport à la même période de l’année précédente, comprenant une augmentation des impôts directs, des droits de douane, des taxes indirectes, ainsi que des revenus non fiscaux.

En ce qui concerne les dépenses, elles se sont élevées à 67,7 milliards de dirhams à la fin de février 2024, avec une légère augmentation par rapport à la période précédente, due à une hausse des dépenses de fonctionnement et d’investissement, combinée à une baisse des coûts des dettes inscrites au budget.

Il est notable que les dépenses liées aux dettes inscrites au budget ont diminué de 20,1 %, en partie en raison de la baisse des paiements principaux et de l’augmentation des intérêts de la dette. À la fin de février 2024, les engagements de dépenses s’élevaient à l’équivalent de 140,9 milliards de dirhams, tandis que les recettes des comptes spéciaux du Trésor s’élevaient à 30,5 milliards de dirhams.

En ce qui concerne les entités publiques autonomes, les revenus se sont élevés à 282 millions de dirhams et les dépenses à 14 millions de dirhams à la fin de février 2024, comparé à 274 millions de dirhams et 23 millions de dirhams respectivement lors des périodes précédentes, montrant une relative stabilité dans ce domaine financier.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici