Le Parlement français soutient massivement l’accord de sécurité avec l’Ukraine

0
30

Soutien massif des députés français mardi soir, avec une majorité écrasante, à l’accord de sécurité signé avec l’Ukraine pour renforcer la coopération militaire face à l’invasion russe lors d’un vote consultatif. 372 députés ont voté en faveur de l’accord, tandis que 99, principalement du parti La France Insoumise et des communistes, l’ont rejeté. La faction du parti Rassemblement National, d’extrême droite, s’est abstenue de voter.

L’Assemblée nationale française a largement soutenu l’accord de sécurité entre Paris et Kiev lors de la séance de mardi, malgré l’abstention du parti d’extrême droite Front National et l’opposition du parti La France Insoumise, qui a condamné les déclarations du président Emmanuel Macron sur l’envoi de troupes au sol.

Les députés ont voté en majorité avec 372 voix pour et 99 contre, selon l’annonce de la présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, en faveur de la stratégie de soutien français à l’Ukraine, avec l’approbation du parti de gauche, du parti socialiste et des écologistes lors de ce vote consultatif symbolique.

Emmanuel Macron devrait s’exprimer sur l’Ukraine jeudi lors du journal télévisé de 20 heures sur les chaînes TF1 et France 2, ont annoncé les deux chaînes quelques minutes après le vote.

Parallèlement, les États-Unis ont annoncé une nouvelle aide militaire de 300 millions de dollars à l’Ukraine, sans plafond, par rapport au vaste paquet d’aides réclamé par le président Joe Biden, toujours en attente au Congrès.

Le vote des députés mardi a porté sur l’accord de sécurité franco-ukrainien signé le 16 février, d’une durée de dix ans, visant à renforcer la coopération militaire, en particulier dans les domaines de l’artillerie et de la défense aérienne.

Le parti de Marine Le Pen, Rassemblement National, toujours accusé d’être pro-Kremlin, s’est abstenu de voter, invoquant des « lignes rouges » telles que la possibilité d’envoyer des troupes au sol en Ukraine et la possibilité pour Kiev de rejoindre l’OTAN et l’Union européenne.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici