Le Festival International des Nomades du 14 au 16 mars 2024 à M’hamid El Ghizlane

0
80

La 19e édition du Festival International des Nomades est au rendez-vous les 14, 15 et 16 mars 2024 à M’hamid El Ghizlane, le festival présente de nouvelles expériences musicales et culturelles variées, avec de talentueux artistes d’horizons divers pour vivre le soufisme chez les nomades.

L’événement est ne rencontre incontournable pour les amoureux du désert et de la culture nomade dans toutes ses composantes, avec pour leitmotiv : partage, échanges, fraternité.

Cette édition spéciale explorera les dimensions spirituelles et artistiques de cette tradition ancienne. Les visiteurs auront l’opportunité d’assister à des performances de derviches tourneurs et des chanteurs soufis de Dervish Spirit ou de Mohssen Zeggaf un des plus grands interprètes de chant spirituel arabo-andalou, qui apporteront une dimension mystique au riche tissu culturel des nomades.

Les festivaliers pourront également se laisser emporter par le spectacle de Tanoura de Memo Sapour, et s’initier à la danse de tournoiement au cours du stage animé par ce fameux danseur professionnel égyptien.

Les pratiques artistiques, les expositions et les activités traditionnelles se mêleront pour offrir une expérience immersive, incluant des démonstrations de hockey sur sable, de course de dromadaires et la cuisson traditionnelle du pain de sable, et permettant au public de découvrir les pratiques ancestrales des nomades du désert.

De nombreuses conférences mettront en lumière l’impact du soufisme sur la culture et l’identité nomades.

Le Festival International des Nomades est le 1er festival créé dans le sud marocain, depuis 2004 une référence internationale en matière de diversité culturelle et d’ouverture au monde. Le Festival International des Nomades est un festival de plein air, un festival citoyen et artistique. Il se déroule une fois par an à M’hamid El Ghizlane, à 90 km au sud de Zagora dans la vallée du Drâa (Maroc). Les activités culturelles mettent en lumière le patrimoine matériel et immatériel des tribus nomades, contribuant ainsi à préserver leur identité culturelle. Ce festival est un véritable « tremplin » pour la culture nomade.

Sur un plan économique, le festival apporte un plus matériel dans le quotidien des populations locales, ce qui améliore considérablement leurs conditions de vie. Sur le plan social, le festival fédère la création d’espaces de formations, de communication, d’échanges d’idées et d’expériences entre les différents acteurs. C’est un stimulant pour les artisans et les jeunes qui établissent de solides liens avec les visiteurs de la région, du Maroc et de l’étranger.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici