L’Espagne aspire à promouvoir le développement des transports ferroviaires au Maroc

0
50

Le ministre espagnol du Transport et de la Mobilité durable, Oscar Puente Santiago, a affirmé, lundi à Rabat, que l’Espagne est prête à contribuer au développement du réseau ferroviaire marocain et à partager son expérience avec le Royaume dans ce domaine.

« Le Maroc a récemment lancé des projets de développement du réseau ferroviaire, et l’Espagne compte contribuer à ce projet, compte tenu de son expertise dans ce domaine », a déclaré à la presse le ministre espagnol à l’issue d’une réunion de travail avec le ministre du Transport et de la Logistique, Mohamed Abdeljalil, exprimant la volonté de son pays de partager son expérience avec le Maroc dans le domaine du transport ferroviaire.

Les relations entre l’Espagne et le Maroc sont « hautement prioritaires et importantes », a déclaré M. Puente Santiago, ajoutant que le Royaume offre un grand potentiel pour le développement de toute la région, en particulier face à l’Union européenne.

Le responsable espagnol a exprimé son admiration pour la « dynamique de développement lancée par le Maroc, pays voisin et frère ».

Pour sa part, le ministre du transport et de la logistique, Mohamed Abdeljalil, a indiqué dans une déclaration similaire que la visite du ministre espagnol était une occasion pour discuter des questions d’intérêt commun, puisque les deux parties travailleront ensemble pour développer le réseau ferroviaire à grande vitesse du Maroc et explorer les perspectives de coopération dans ce domaine.

Après avoir souligné l’excellence des relations entre les deux pays, M. Abdeljalil a rappelé que l’Espagne occupe la première place dans le commerce international avec le Maroc, tant en termes d’exportations que d’importations, notant l’importance centrale du détroit de Gibraltar à cet égard.

Le ministre a souligné l’importance d’une coopération étroite entre les deux parties, dans le cadre des accords signés lors de la récente visite du Premier ministre espagnol Pedro Sanchez au Maroc, en vue de développer des projets futurs.

Au cours de la réunion, les deux parties ont également abordé d’autres sujets, notamment l’opération Marhaba 2024, ainsi que le projet de développement du transport routier.

transport routier, ainsi que la mise en place d’un corridor environnemental dans le détroit de Gibraltar.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici