Gaza : 364 professionnels de la santé tués et un million de cas de maladies infectieuses signalés

0
27

Le ministère de la Santé de Gaza a annoncé que l’occupation a tué 364 professionnels de la santé et en a arrêté 269 autres, y compris des directeurs d’hôpitaux, au cours de 150 jours de son agression continue contre la région. Il a signalé environ un million de cas de maladies infectieuses.

Le porte-parole du ministère, Ashraf al-Qudra, a ajouté aujourd’hui que l’occupation a détruit 155 établissements de santé à Gaza, fermé 32 hôpitaux et 53 centres de santé, ciblé 126 ambulances, détruisant également les infrastructures des hôpitaux de Khan Younis et du nord de la région.

La santé à Gaza a qualifié la situation sanitaire dans la région de « catastrophique » en raison du non-acheminement des aides médicales nécessaires. Elle a souligné que l’occupation provoque une catastrophe humanitaire et sanitaire indescriptible, contribuant à la propagation des épidémies et des maladies infectieuses.

Le ministère a souligné qu’il a recensé environ un million de cas de maladies infectieuses sans disposer des ressources médicales nécessaires pour les traiter.

La santé à Gaza a confirmé que les habitants du nord de la région luttent contre la mort en raison de la famine dépassant les normes mondiales en raison de la pénurie d’eau et de nourriture.

Jusqu’à présent, 16 enfants sont décédés dans la bande de Gaza en raison de la famine, de la malnutrition et du manque de carburant dans les hôpitaux. La plupart des habitants de la région, qui sont au nombre de 2,2 millions, font face à une famine imminente menaçant leur vie, en particulier les enfants, les malades et les personnes âgées.

La santé à Gaza a appelé les Nations Unies à mettre en œuvre le droit international pour protéger les civils et les institutions de santé et à « fournir des moyens de salut », selon ses termes.

Israël mène une guerre dévastatrice contre la bande de Gaza, laissant jusqu’à présent 30 534 martyrs et 71 920 blessés, principalement des enfants et des femmes. Cela a également conduit Israël à comparaître devant la Cour internationale de justice pour des accusations de génocide.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici