La réglementation nationale du commerce des services évolue lors de la 13e Conférence ministérielle de l’OMC. 

0
23

La 13e Conférence ministérielle de l’OMC, qui s’est tenue à Abou Dhabi, a annoncé l’entrée en vigueur de nouvelles règles sur la réglementation intérieure du commerce des services dans plusieurs pays membres. Ces disciplines, soutenues par 72 gouvernements représentant 92,5% du commerce mondial des services, visent à dynamiser le secteur tout en le rendant plus accessible. Selon l’OMC, cette initiative marque une avancée majeure vers la simplification et la transparence des lois régissant un secteur qui représente près de la moitié du commerce mondial.

Ces nouvelles règles cherchent à réduire les obstacles liés aux licences, aux qualifications et aux normes techniques, à renforcer la transparence et à encourager des procédures efficaces pour les entreprises. Thani bin Ahmed Al Zeyoudi, ministre du Commerce extérieur des Émirats arabes unis et président de la conférence, a souligné l’importance de ces règles pour faciliter le commerce des services, affirmant que les procédures doivent être simplifiées pour garantir la prospérité future.

Ngozi Okonjo-Iweala, directrice générale de l’OMC, a salué l’incorporation de la liste interne des services dans le règlement de l’organisation, soulignant l’importance des services pour l’avenir du commerce et de l’emploi, en particulier pour les femmes et les jeunes.

Le Maroc participe à cette conférence, représenté par une délégation dirigée par Ryad Mezzour, ministre de l’Industrie et du Commerce. L’événement examine les réglementations commerciales mondiales et explore les opportunités de coopération pour un système commercial plus efficace, durable et inclusif.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici