PlayStation licencie 900 personnes. Les créateurs de The Last of Us et Spider-Man 2 touchés

0
64
SONY

Les licenciements un peu partout dans l’industrie se poursuivent. Après Microsoft | Supermassive Games, c’est PlayStation qui trinque : 900 salariés sont concernés, Le studio PlayStation London, fondé en 2002 et spécialisé dans les projets de jeux en réalité virtuelle, va complètement fermer ses portes

Nous l’avons appris aujourd’hui… PlayStation se sépare d’environ 8% de ses effectifs mondiaux, ce qui représente environ 900 salariés. C’est Jim Ryan, boss de la division jeux vidéo de Sony jusqu’au mois prochain, qui a annoncé la nouvelle dans un communiqué ce 27 février 2024. Les employés de toutes les régions de Sony Interactive Entertainment sont touchés dont plusieurs studios internes. Sont dans le lot Insomniac Games (Marvel’s Spider-Man), Naughty Dog (The Last of Us) et Guerrilla Games (Horizon), rapporte Bloomberg, évoquant les “trois filiales les plus prospères” de PlayStation. Chez les créateurs d’Horizon Zero Dawn, on parle de 40 personnes licenciées, soit 10% de l’équipe.

Surtout, cette réorganisation signe la fermeture de London Studio, équipe de Sony spécialisée dans la réalité virtuelle (VR Worlds | Blood & Truth). Aux dernières nouvelles, l’entreprise travaillait sur un jeu multijoueur en ligne “situé dans un Londres fantastique moderne”. Ce projet encore inconnu se voit donc annulé au même titre que plusieurs autres jeux en développement – note aussi Bloomberg. Sur ce point, la société Firesprite, qui fait également l’objet de licenciements, est concernée. Celle-ci travaillait sur un jeu service Twisted Metal, la célèbre franchise de courses et de “demolition derby”.

Le boss de PlayStation précise qu’au Japon, un “programme d’accompagnement de carrière” sera mis en place, et que dans les autres pays, des discussions avec les personnes touchées ou “à risques” seront organisées… Ce n’est, quelque part, que la suite logique des choses. Il y a quelques jours, Sony a revu à la baisse les objectifs de ventes de la PS5 pour la fin de l’année fiscale 2023-24. Selon plusieurs analystes, la marge des jeux de l’entreprise n’est pas non plus au beau fixe, à cause de coûts de production toujours plus élevés. Cela fait des années que PlayStation cherche à investir le genre des game-as-a-service. Pour l’instant, cette stratégie n’a pas encore porté ses fruits. À noter que Sony n’est clairement pas le seul à avoir annoncé des licenciements. Récemment, Microsoft ou encore Supermassive Games (Until Dawn) ont fait de même.

AGENCES

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici