Expulsion de l’imam Hassan Iquioussen : la justice examine la demande d’annulation

0
49

L’affaire de l’imam Hassan Iquioussen, expulsé vers le Maroc et faisant l’objet d’une réexamination par la justice française, a été au centre d’une audience devant le tribunal administratif de Paris. Cette audience, qui a eu lieu quatre jours après l’expulsion d’un autre imam vers la Tunisie, a porté sur l’arrêté d’expulsion émis par Gérald Darmanin en 2022 dans le cadre de la lutte contre les discours séparatistes.

Le ministère de l’Intérieur avait justifié l’expulsion en raison du discours prosélyte et des propos incitant à la haine et à la discrimination tenus par l’imam. L’arrêté d’expulsion avait été validé par le Conseil d’État en août 2022, mais l’imam avait fui en Belgique avant d’être expulsé vers le Maroc en janvier 2023.

Lors de l’audience, les arguments du ministère de l’Intérieur ont mis en avant le caractère antisémite et provocateur des propos de l’imam, tandis que la défense a souligné le caractère ancien des faits reprochés et a plaidé que les paroles ne devraient pas être jugées comme des actes.

Né en France, l’imam Iquioussen a choisi de ne pas opter pour la nationalité française à sa majorité, mais ses enfants et petits-enfants sont français et résident dans le Nord de la France.

AGENCES

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici