Reconnaissance d’expert : Une responsable de l’Organisation mondiale de la santé salue les efforts du Maroc en matière de sécurité routière.

0
27

L’experte de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Maria Seguí Gómez, a salué aujourd’hui, à Rabat, les efforts déployés par le Maroc pour réduire le nombre de décès liés aux accidents de la route.

Lors d’une présentation faite lors d’un séminaire international sur le thème « Bonnes pratiques : source d’inspiration pour le développement des stratégies nationales de sécurité routière », Mme Gómez a souligné que le Maroc avait réussi à réduire le taux de décès de 13% depuis 2010.

Elle a également abordé l’évolution de la situation en matière de sécurité routière dans le monde, indiquant que les accidents de la route causent chaque année environ 1,19 million de décès, dont 3% en Afrique.

De son côté, le Directeur général de l’Agence nationale de sécurité routière, Nasser Boulajoul, a salué le choix du Maroc pour accueillir la quatrième Conférence ministérielle mondiale sur la sécurité routière, du 18 au 20 février 2025, une occasion de mettre en lumière les enjeux mondiaux de la sécurité routière.

M. Boulajoul a souligné que cette conférence abordera les efforts déployés au niveau international pour atteindre l’objectif de réduction de 50% du nombre de décès liés aux accidents de la route d’ici 2030.

Il a ajouté que des réunions bilatérales seront également organisées lors de cette conférence ministérielle, qui s’inscrit dans la continuité des trois conférences précédentes tenues à Moscou en 2009, à Brasilia en 2015 et à Stockholm en 2020.

De son côté, la Directrice exécutive du Fonds des Nations unies pour la sécurité routière, Nika Henry, a présenté un aperçu des perspectives mondiales du Fonds pour renforcer les systèmes nationaux de sécurité routière.

Dans sa présentation, Mme Henry a mis en lumière le travail du Fonds des Nations unies pour la sécurité routière en Afrique, notamment en ce qui concerne le soutien aux gouvernements dans le domaine des transports et le renforcement des capacités des pays africains en matière de sécurité routière.

Elle a souligné le soutien du Fonds pour la réalisation des infrastructures liées à la sécurité routière, en particulier en ce qui concerne la réduction de la vitesse, ajoutant que les progrès en matière de sécurité routière nécessitent la mobilisation et l’unification des efforts de tous les acteurs concernés.

Cette conférence internationale réunit des experts de premier plan en matière de sécurité routière, ainsi que des responsables gouvernementaux chargés de la gestion des questions de sécurité routière, des experts, des universitaires, des professionnels et des acteurs de la société civile pour échanger des idées, partager les meilleures pratiques et présenter les expériences réussies de nombreux pays ayant atteint des résultats positifs dans la réalisation de leurs objectifs nationaux en matière de sécurité routière.

Les travaux de cette réunion se poursuivront demain, mardi, avec des sessions axées principalement sur les expériences de certains pays en matière de sécurité routière, ainsi que sur les mesures et les stratégies adoptées pour réduire le nombre de décès et de blessures résultant des accidents de la route.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici