Israël déduit 295 millions de dollars des fonds de déminage de Gaza

0
27

Le ministre des Finances palestinien, Shukri Bishara, a déclaré mercredi qu’Israël avait retenu environ 956 millions de shekels (295 millions de dollars) des recettes fiscales palestiniennes au cours du dernier trimestre de l’année 2023, en échange des dépenses que le gouvernement palestinien aurait normalement consacrées à la bande de Gaza.

Ces propos ont été tenus lors d’une conférence de presse du ministre des Finances visant à présenter la situation financière générale du gouvernement palestinien au cours de l’année écoulée, ainsi que les développements de la guerre menée par Israël contre la bande de Gaza.

Bishara a déclaré : « Nous n’avons pas reçu les recettes fiscales depuis octobre dernier (début de la guerre contre Gaza) et nous n’avons pas encore finalisé les arrangements pour le transfert des fonds avec les parties norvégienne et israélienne. Des négociations sont en cours actuellement ».

En janvier dernier, Israël a accepté de transférer les recettes fiscales à la partie palestinienne, en échange de la rétention de ce que Gaza percevait des recettes fiscales, au profit de la Norvège.

Avant la guerre, le gouvernement palestinien transférait en moyenne 270 millions de shekels (75 millions de dollars) par mois à Gaza, une partie étant destinée au paiement des salaires des fonctionnaires et des retraités relevant du gouvernement de Ramallah, et une autre partie pour financer l’électricité consommée dans le secteur.

Bishara a ajouté : « En 2023, les dépenses palestiniennes totales ont atteint 6 milliards de dollars, en hausse de 4,1 % par rapport à 2022, tandis que les recettes se sont élevées à 5,4 milliards de dollars, soit une augmentation de 4,3 % sur une base annuelle ».

Il poursuit : « Le total des retenues israéliennes sur les recettes fiscales, pour des dettes envers des entités israéliennes, ainsi que pour les allocations des prisonniers et en remplacement des fonds que nous transférons à Gaza, s’est élevé à 581 millions de dollars en 2023 ».

Israël collecte les taxes pour le compte de l’Autorité palestinienne sur les importations des Palestiniens de biens importés, qu’il appelle « les recettes fiscales », avec une moyenne mensuelle de 220 millions de dollars.

L’Autorité palestinienne dépend des recettes fiscales pour payer les salaires de ses fonctionnaires, et sans elle, elle ne serait pas en mesure de respecter ses obligations en matière de paie et les dépenses des institutions gouvernementales.

Depuis le 7 octobre 2023, Israël mène une guerre destructrice contre la bande de Gaza, causant la mort de dizaines de milliers de civils, dont la plupart sont des enfants et des femmes, ainsi qu’une catastrophe humanitaire sans précédent et des destructions massives des infrastructures.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici