Villes d’apprentissage : Agadir, Fès et Essaouira rejoignent le réseau mondial de l’UNESCO.

0
58

Trois villes marocaines, Agadir, Fès et Essaouira, ont récemment rejoint le réseau mondial des villes apprenantes de l’UNESCO, en reconnaissance de leurs initiatives visant à concrétiser l’apprentissage tout au long de la vie au niveau local, a annoncé l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture lors d’un communiqué mercredi.

Ces nouvelles adhésions s’ajoutent à d’autres villes marocaines déjà membres du réseau, notamment Marrakech, Ifrane, Chefchaouen et Benguerir, portant ainsi à sept le nombre de villes du royaume faisant partie de cette initiative.

Au total, 64 villes réparties dans 35 pays différents ont intégré ce réseau, selon le communiqué, qui a dévoilé les noms des nouvelles villes lors d’un événement virtuel intitulé « Autonomiser les apprenants de tous âges : les villes apprenantes de l’UNESCO transforment des vies ».

La directrice générale de l’UNESCO, Audrey Azoulay, a souligné l’importance des villes dans la concrétisation du droit à l’éducation pour tous les individus, indiquant que le réseau compte désormais 356 villes dans le monde entier. Ces villes partagent leur expertise et ouvrent la voie à des opportunités d’apprentissage tout au long de la vie pour 390 millions de citoyens.

Le réseau mondial des villes apprenantes de l’UNESCO réunit des villes qui se distinguent par la promotion de l’apprentissage tout au long de la vie parmi leurs habitants. Les nouvelles villes qui intègrent le réseau ont été sélectionnées sur recommandation d’un jury d’experts, mettant en avant l’engagement des autorités municipales en faveur de l’apprentissage.

Les nouvelles membres du réseau co-dirigeront la campagne #JApprendsToutAuLongDeLaVie dans leurs villes, une initiative mobilisant des apprenants du monde entier. Cette campagne insiste sur le fait que le #DroitÀL’Éducation doit être applicable à tous les âges.

La collaboration entre les institutions éducatives, de formation, et culturelles, ainsi que l’implication d’un large éventail de partenaires tels que des représentants du secteur public, des organisations de la société civile et des employeurs, sont des caractéristiques clés des villes apprenantes de l’UNESCO.

Elles mobilisent efficacement des ressources dans tous les secteurs pour promouvoir un apprentissage inclusif et de qualité, de l’éducation de base à l’enseignement supérieur, et revitalisant l’apprentissage au sein des familles et des communautés, facilitant également l’apprentissage sur le lieu de travail tout en élargissant l’utilisation des technologies modernes de l’apprentissage, conclut le communiqué.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici