Nadia Fettah : Le gouvernement a pris un certain nombre de mesures pour subventionner les produits de base.

0
15

La ministre de l’Économie et des Finances, Nadia Fettah, a affirmé vendredi à Rabat que le gouvernement a pris une série de mesures pour soutenir les produits de première nécessité, notamment par le biais du Fonds de compensation, et en annulant les droits de douane et la taxe sur la valeur ajoutée sur un certain nombre de produits de première nécessité.

Mme Fettah, qui s’exprimait à la presse à l’issue de la réunion du comité ministériel conjoint de surveillance et de suivi de l’approvisionnement des marchés et des prix en prévision du mois de Ramadan, a déclaré que les prix de plusieurs produits de base et alimentaires tels que les tomates, les pommes de terre et les oignons, ont baissé depuis quelques semaines, soulignant que l’approvisionnement est adéquat dans tous les marchés des différentes régions du royaume.

Après avoir rappelé que le mois de Ramadan a coïncidé au cours des trois dernières années avec des circonstances difficiles, notamment en raison de l’inflation ou de la rareté de l’eau, la ministre a souligné l’importance d’éviter toute précipitation et de garantir la durabilité de l’approvisionnement tout en renforçant la surveillance des prix. Elle a insisté sur le fait que les efforts se poursuivent pour maintenir la baisse actuelle des prix dans tout le pays.

La ministre Fettah a également appelé à poursuivre les efforts visant à garantir l’abondance des différents produits de base et alimentaires ainsi que la durabilité des ressources en eau.

Cette réunion, tenue en exécution des instructions royales, vise à évaluer la situation de l’approvisionnement des marchés et des prix en prévision du mois sacré de Ramadan, et à évaluer les résultats des activités de surveillance afin de renforcer le contrôle des marchés.

Il s’agit également de lutter de manière rigoureuse contre toutes les formes de spéculation, de manipulation des prix et autres pratiques illégales qui pourraient perturber le fonctionnement normal des marchés et nuire à la santé et à la sécurité des citoyens, ainsi qu’aux droits des consommateurs et à leur pouvoir d’achat.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici