Adoption de la Déclaration conjointe Maroc-USA de l’Initiative de sécurité contre la prolifération des ADM.

0
28

La Conférence politique de l’Initiative de sécurité contre la prolifération (ISP) des Armes de destruction massive (ADM) en Afrique, qui s’est déroulée à Marrakech du 31 janvier au 2 février, a salué unanimement la Déclaration conjointe Maroc-États-Unis d’Amérique, connue sous le nom de « Déclaration de Marrakech ».

Cette Déclaration adopte un plan d’action sous la direction des coprésidents, le Maroc et les États-Unis, axé sur trois principaux aspects : encourager les pays africains ayant adhéré à l’ISP à participer aux prochaines réunions de l’initiative, promouvoir l’organisation d’exercices et d’ateliers de formation et de coopération opérationnelle pour les nouveaux membres africains de l’ISP, et enfin, entreprendre des actions conjointes pour encourager d’autres pays africains à adhérer, à travers des initiatives de sensibilisation et l’organisation de réunions régionales et sous-régionales.

La Déclaration réitère également l’objectif de renforcer la coopération Sud-Sud, considérée comme un cadre permettant aux pays africains de tirer parti des synergies aux niveaux sous-régional et régional.

Dans son discours d’ouverture à la conférence de Marrakech, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita, a souligné l’importance de la dimension africaine dans les efforts de coopération internationale face aux nouveaux défis sécuritaires aux niveaux mondial et régional.

La Déclaration de Marrakech s’est félicitée de l’adhésion officielle de cinq pays africains à l’ISP, à savoir la Guinée équatoriale, le Ghana, la Zambie, le Togo et le Bénin, portant à 11 le nombre de pays africains membres de cette initiative.

Avec ces nouvelles adhésions, l’Initiative de sécurité contre la prolifération des ADM compte désormais 111 États participants.

La présidence de la conférence a été assurée par la sous-Secrétaire d’État chargée du Contrôle des armements et des Affaires de sécurité internationale au Département d’État américain, Bonnie Jenkins, et le directeur des Nations Unies et des organisations internationales au ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Redouane Houssaini.

Cette conférence à Marrakech démontre l’engagement du Royaume du Maroc en faveur d’un multilatéralisme solidaire, efficace et axé sur les résultats, conforme à la vision royale éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici