Migration circulaire : M. Sekkouri souligne l’importance des établissements de formation professionnelle

0
49

Le mercredi à Rabat, Younes Sekkouri, ministre de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences, a mis en avant l’importance des établissements de formation professionnelle dans la promotion de la migration circulaire.

Lors de l’ouverture d’un événement spécial sur la migration circulaire organisé dans le cadre du Processus de Rabat, le ministère de l’Inclusion économique, de la petite entreprise, de l’emploi et des compétences a souligné le thème « Cycle d’Opportunités et Développement des Compétences ». M. Sekkouri a souligné que la promotion de la migration circulaire nécessite un investissement accru dans les établissements de formation professionnelle, en adoptant une approche d’investissement en amont, également appelée « intégration verticale ».

Cette approche permet une meilleure planification et favorise la mobilisation de budgets appropriés dédiés aux filières de formation, ouvrant la voie au développement d’une stratégie collective, partagée et applicable dans tous les pays.

M. Sekkouri a souligné que la migration circulaire est une question « éminemment politique » avec des fondements économiques et sociaux, nécessitant une approche globale par les pays concernés. Il a souligné la nécessité de mettre en place des moyens et une ingénierie permettant aux compétences migrantes de trouver des cadres clairement définis.

Isabel Almeida Rodriguez, secrétaire d’État portugaise à l’égalité et aux migrations, a salué le Maroc pour l’organisation de cet événement visant à aborder les perspectives et opportunités de la migration circulaire. Elle a souligné l’importance de canaliser les efforts pour favoriser une migration légale.

Alexandra Sa Carvalho de la Commission européenne a mis en avant la pertinence de ces événements comme plateforme pour partager des expertises et consolider des initiatives visant à optimiser les avantages de la migration circulaire tout en relevant ses défis.

Cet événement, coprésidé par le Maroc et le Portugal, explore les perspectives et opportunités de la migration circulaire en tant que bonne pratique dans le domaine de la migration de travail. Il vise à identifier les bonnes pratiques, mettant l’accent sur la facilitation de la mobilité professionnelle, le développement des compétences et l’intégration des travailleurs migrants. Les participants formulent des propositions concrètes pour promouvoir la mise en œuvre d’actions liées à la migration circulaire et identifient des pistes de travail pour les prochaines activités.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici