Lancement des activités célébrant le 20è anniversaire de l’IER.

0
45

Une série d’événements commémoratifs marquant le 20e anniversaire de l’Instance Equité et Réconciliation (IER) a été inaugurée vendredi à Rabat lors d’une cérémonie organisée par le Conseil national des droits de l’Homme (CNDH).

L’événement a débuté avec une exposition de photos et de vidéos dédiée à l’IER et au comité de suivi. Tout au long de l’année 2024, ces activités célébreront le rôle central de l’Instance dans la concrétisation de l’équité, de la justice, et des réformes structurelles au sein du Royaume.

Le programme de célébration s’étend sur les niveaux régional, national et international, mettant en avant des axes tels que la mémoire et l’histoire, les rapports et publications, les documentaires et l’audiovisuel, ainsi que des événements artistiques, culturels et académiques.

La présidente du CNDH, Amina Bouayach, a souligné l’importance de cet anniversaire dans le processus de transition démocratique et la consolidation de l’État de droit, tout en considérant cette occasion comme une opportunité de suivre la mise en œuvre des recommandations de l’IER et des réformes fondamentales.

L’exposition de photos offre un aperçu du parcours dynamique de l’IER, mettant en lumière les expériences de l’Instance indépendante d’arbitrage et de la justice transitionnelle pour enrichir la mémoire collective et établir les bases de la transformation démocratique.

Amina Bouayach a salué l’engagement réel des partenaires dans différents secteurs gouvernementaux, soulignant le succès du modèle marocain dans la manifestation de la vérité, la réparation des préjudices, et la préservation de la mémoire collective.

Le directeur central de la Police judiciaire, Mohamed Dkhissi, a souligné l’engagement de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) depuis le début, collaborant étroitement avec l’IER et le CNDH, mettant à disposition des archives et des expertises scientifiques.

Il a rappelé que la DGSN travaille actuellement à l’opérationnalisation des recommandations de l’IER dans le domaine de la formation continue et spécialisée, ainsi qu’à la consolidation de la culture des droits de l’Homme, conformément à la constitution de 2011.

M’barek Bouderka, ancien membre de l’IER, a souligné les recommandations de l’Instance visant à renforcer les principes de la démocratie au Maroc, et a mis en avant les succès du pays dans le domaine des droits de l’Homme, notamment en étant élu président du Conseil des droits de l’Homme des Nations Unies pour l’année 2024.

La cérémonie de lancement a réuni des personnalités telles que le Conseiller de Sa Majesté le Roi, M. André Azoulay, la ministre de la Solidarité, de l’Insertion sociale et de la Famille, Mme Aawatif Hayar, le ministre de l’Inclusion économique, de la Petite entreprise, du Travail et des Compétences, M. Younes Sekkouri, le président délégué du Conseil supérieur du pouvoir judiciaire, M. Mohamed Abdennabaoui, et le président du Ministère public, M. El Hassan Daki.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici