Le CNI approuve 42 projets d’investissement d’une valeur de 7,4 MMDH.

0
46

La troisième session du Comité national d’investissement, tenue jeudi à Rabat, a annoncé son accord sur 42 projets (34 accords et 8 avenants d’accords) à mettre en œuvre par le secteur privé, pour un montant global de 7,4 milliards de dirhams.

Selon un communiqué de la présidence du gouvernement, ces projets, approuvés lors de cette session présidée par le Premier ministre Aziz Akhannouch grâce à la technologie de la visioconférence, contribueront à la création de 16 200 emplois, dont 5 900 emplois directs et 10 300 emplois indirects.

La source a souligné que le secteur national privé représente 60% de la valeur des projets d’investissement approuvés, reflétant l’engagement du nouveau pacte d’investissement envers la promotion des entreprises nationales.

En ce qui concerne les secteurs, l’industrie agroalimentaire et le tourisme sont en tête de la liste des projets approuvés, représentant respectivement 35% et 25% du montant total, suivis par le traitement des déchets à hauteur de 9%, puis le secteur de la logistique à 6%. D’autres secteurs tels que les équipements médicaux, l’industrie pharmaceutique, l’énergie, l’aquaculture, les produits chimiques et semi-chimiques, l’électronique, l’industrie automobile et le textile sont également inclus.

En ce qui concerne les opportunités d’emploi, le communiqué a confirmé que le secteur industriel est le principal contributeur à la création d’un grand nombre d’emplois découlant des projets approuvés, avec la création de plus de 9 000 emplois directs et indirects, représentant plus de 56% du total des opportunités d’emploi. Le secteur du tourisme suit avec environ 13%, et l’industrie pharmaceutique avec 8%.

M. Akhannouch a souligné lors de la réunion que le soutien à l’investissement national privé et la création d’opportunités d’emploi sont des priorités du gouvernement, soulignant que toutes les parties concernées s’engagent à garantir la durabilité des dynamiques économiques pour contribuer à la relance économique au Maroc.

La troisième session du Comité national d’investissement a vu la participation de hauts responsables gouvernementaux, ainsi que de représentants de divers secteurs tels que l’industrie et le commerce, le tourisme et l’industrie traditionnelle, l’enseignement supérieur et la recherche scientifique, le transport et la logistique, l’investissement, la convergence et l’évaluation des politiques publiques, le budget, la transition numérique et la réforme de l’administration, en plus du directeur de l’Agence marocaine de développement des investissements et des exportations.

Il est à noter que le Comité national d’investissement a été créé en vertu du nouveau pacte d’investissement, qui renforce les dynamiques de l’investissement privé dans le royaume, entré en vigueur en mars 2023 conformément aux directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici