La FRMF déplore tous les actes anti-sportifs ayant suivi le match Maroc-RD Congo.

0
68

En réponse aux controverses suscitées par le match entre le Maroc et la République Démocratique du Congo le dimanche 21 janvier 2024, la Fédération Royale Marocaine de Football (FRMF) a exprimé, ce lundi, son regret, sans formuler d’accusations directes, face à tous les actes anti-sportifs qui ont marqué la fin de cette rencontre.

La FRMF a souligné « les relations particulières et historiques entre le Royaume du Maroc et la République Démocratique du Congo ainsi que les liens fraternels entre les peuples des deux pays ».

La Fédération a également mis en avant « la coopération exceptionnelle entre la FRMF et la Fédération Congolaise (FECOFA) ». Elle a souligné que son président, M. Fouzi Lekjaa, a été le premier à féliciter l’entraîneur de l’équipe du Congo, Sébastien Desabre, « en reflétant l’état d’esprit de la sélection qui s’est manifesté durant tout le match ».

« En fournissant ces précisions, la FRMF réaffirme son attachement aux valeurs de bonne conduite, d’éthique et de fair-play et estime que ces faits ne feront que renforcer les liens fraternels entre les deux pays », conclut la mise au point.

Il est clair que la FRMF cherche à apaiser la situation dans une affaire qui n’avait pas lieu d’être. Comme l’a expliqué le sélectionneur national, Walid Regragui, lors de la conférence de presse après le match, « le joueur congolais s’est emporté en raison de l’augmentation d’adrénaline. Cependant, il ne fallait pas en arriver à ce stade, ni de notre côté, ni du côté des Congolais… »

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici