Nizar Baraka : 45% du budget dédié à la réparation des routes

0
24

Nizar Baraka, ministre de l’Équipement et de l’Eau, a souligné l’importance cruciale que son ministère accorde au programme de maintenance et de réparation des routes. Il a précisé que 45% du budget du ministère de l’Équipement et de l’Eau est spécifiquement alloué à ce domaine, en particulier pour la maintenance et la réhabilitation des routes.

Lors de la séance hebdomadaire de questions orales à la première chambre du Parlement, le ministre Baraka a présenté des données actualisées sur la longueur totale du réseau routier, qui s’élève à 57 334 kilomètres. Environ 81% de cette étendue (soit 46 284 kilomètres) correspond à des routes revêtues. Il a affirmé que le ministère se concentre sur la maintenance et l’amélioration des routes du pays, en mettant particulièrement l’accent sur la résolution des problèmes des routes fortement dégradées.

Baraka a réagi activement aux questions parlementaires concernant la détérioration du réseau routier dans les zones rurales à l’échelle mondiale et le programme de réparation et de maintenance des routes, exprimant son optimisme quant à ce que les efforts du ministère permettront de porter le pourcentage des routes en bon état de 63% à 67%.

En réponse aux préoccupations d’un membre du Parlement concernant les problèmes de maintenance routière dans la région de Driouch, Baraka a souligné que la politique routière du ministère ne se limite pas seulement à la « maintenance routière et à la préservation du réseau routier », mais inclut également la planification de nouvelles routes.

La stratégie du ministère en matière de « maintenance du réseau routier et des infrastructures » se concentre sur la modernisation des routes nationales, suivie de la maintenance des routes régionales et locales connaissant une forte circulation. 

De plus, des efforts sont déployés pour adapter, élargir et moderniser le réseau routier afin de répondre aux besoins du trafic et aux changements climatiques. Cela inclut la réhabilitation des routes régionales et locales à faible circulation, la maintenance des infrastructures menacées d’effondrement, l’élargissement des structures étroites et leur rénovation, ainsi que la préparation du plan national des installations routières à l’horizon 2040.

Baraka a abordé la question des dispositions légales relatives à l’exploitation des carrières, affirmant que la mise en œuvre effective de ces mesures légales contribuera à la rationalisation de l’exploitation du secteur des carrières, en fournissant au marché national des matériaux de carrière sans compromettre l’équilibre environnemental. Il s’est également engagé à accélérer l’achèvement des plans de gestion des carrières régionaux dans différentes régions du pays.

En conclusion, Nizar Baraka a assuré le Parlement de l’engagement du gouvernement à améliorer les conditions routières, à garantir la durabilité environnementale dans l’exploitation des carrières et à promouvoir la transparence dans ce secteur.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici