Bensaid : La mise en œuvre du décret favorisera la création d’un modèle économique moderne pour les entreprises de presse.

0
60

Le ministre de la Jeunesse, de la Culture et de la Communication, Mohamed Mehdi Bensaid, a souligné lundi à la Chambre des représentants que la mise en œuvre du décret de soutien public aux secteurs de la presse, de l’édition, de l’impression et de la distribution permettra aux entreprises médiatiques de créer un modèle économique moderne.

Répondant à une question orale à la Chambre des représentants sur « la création d’un modèle économique moderne pour les entreprises médiatiques » présentée par l’équipe du Rassemblement national des indépendants, le ministre a expliqué que l’activation du décret numéro 2.23.1041, fixant les conditions et les modalités pour bénéficier du soutien public aux secteurs de la presse, de l’édition, de l’impression et de la distribution, permettra à l’entreprise médiatique de « créer un modèle économique moderne, dans le but de la qualifier et de la rendre plus compétitive, ainsi que de prendre soin des conditions matérielles et sociales des journalistes et des travailleurs de ce secteur ».

Il a indiqué que ce décret vise à « réduire la fragilité et renforcer les entreprises médiatiques en encourageant l’investissement et en soutenant les ressources humaines ». Il vise également à renforcer leurs capacités « pour devenir des entreprises médiatiques compétitives, influentes, contribuant à fournir des informations correctes, luttant contre les fausses nouvelles, capables de plaider pour les questions nationales au-delà des frontières, et contribuant à la projection de l’image du Royaume ».

Selon M. Bensaid, parmi les mesures prises, figure la conclusion d’un accord entre les institutions médiatiques bénéficiant du soutien public et l’autorité gouvernementale chargée de la communication, cet accord définissant le cadre méthodologique de suivi et d’évaluation.

Dans le contexte des mesures prises par le gouvernement pour protéger et soutenir le domaine des médias, le ministre a mentionné le soutien financier que l’État a commencé à fournir au secteur de la presse depuis 2005, ainsi que les mesures exceptionnelles prises par le ministère pendant la pandémie de coronavirus pour préserver les emplois dans les entreprises de presse.

Il a noté que le gouvernement est conscient de l’ampleur des contraintes auxquelles sont confrontées les entreprises médiatiques, qu’elles soient nationales ou régionales, et qui ont eu un impact sur leur capacité à gérer les conditions de travail de leurs employés.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici