Les grands groupes hôteliers espagnols renforcent leur présence au Maroc.

0
82

Le journal espagnol « El País » a rapporté que plusieurs grandes chaînes hôtelières espagnoles travaillent activement à renforcer leur présence au Maroc afin de tirer profit du boom touristique que connaît le pays et qui a battu des records en 2023.

Selon l’article publié sur son site web, les grandes chaînes hôtelières ibériques telles que Barceló, Riu, Iberostar et Meliá ont choisi le Maroc dans le but d’élargir leurs activités et de profiter de l’essor touristique que connaît le royaume. Le journal souligne que ces quatre sociétés, qui possèdent déjà 18 établissements hôteliers au Maroc, ont l’intention de poursuivre leur expansion sur ce marché.

Pour des raisons valables, indique le média espagnol, le Maroc se présente comme une destination stable, tant du point de vue politique que social, comparé à d’autres pays de la région. Il précise qu’au cours des 11 premiers mois de l’année 2023, le pays a accueilli 13,2 millions de touristes, dépassant les chiffres enregistrés en 2019 avant la pandémie de COVID-19, où 12,9 millions de voyageurs ont été accueillis.

Selon El País, ces chiffres font du Maroc un marché très attractif en termes d’investissement, avec des perspectives de croissance importantes pour les entreprises hôtelières.

Le même article ajoute que le groupe Barceló est l’une des entreprises qui mise fortement sur le royaume. Possédant huit hôtels dans six villes marocaines (Rabat, Casablanca, Marrakech, Tanger, Fès et Agadir) totalisant plus de 1600 chambres et fournissant 1200 emplois directs, la société prévoit de lancer de nouveaux hôtels, principalement classés 4 et 5 étoiles.

Selon El País, la dernière opération remonte à octobre dernier, lorsque le groupe a annoncé un investissement de plus de 80 millions d’euros pour acquérir et rénover deux hôtels cinq étoiles à Casablanca et Rabat.

Quant à la chaîne hôtelière Riu, présente au Maroc depuis 2002, elle dispose de deux hôtels et d’un palais à Agadir, ainsi que deux autres établissements à Marrakech et un hôtel à Taghazout, selon le journal espagnol, qui souligne que ces six hôtels sont le résultat d’un partenariat solide qui dure depuis plus de 20 ans.

De son côté, la chaîne hôtelière Iberostar, qui gère actuellement trois hôtels au Maroc, a déclaré enregistrer des évolutions très positives. Le journal cite des responsables du groupe affirmant qu’ils constatent un potentiel de croissance plus important grâce à une demande croissante, notamment des marchés européens tels que le Royaume-Uni, l’Allemagne et la France. Ils saluent également l’engagement fort des autorités marocaines en faveur du développement du secteur touristique avec des mesures efficaces pour encourager l’industrie.

Melia, qui possède un hôtel à Marrakech, compte sur une performance solide pour l’année 2024. La chaîne hôtelière Majorque, qui explore de nouvelles opportunités au Maroc, étudie plusieurs projets pour réaliser une croissance supplémentaire dans le pays, selon El País.

Le journal conclut en soulignant que la présence importante des chaînes hôtelières espagnoles au Maroc ne se limite pas aux grandes chaînes, mais concerne également des groupes plus petits tels que Inveravante, qui possède cinq hôtels à Tanger et Casablanca.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici