Ghita Mezzour : Le Maroc s’engage sur la voie de la transformation numérique

0
76

La ministre de la Transition numérique et de la Réforme de l’Administration, Ghita Mezzour, a annoncé lundi à la Chambre des représentants que le Maroc cherche à renforcer sa transition numérique, considérant les compétences humaines comme l’un des facteurs clés de réussite dans ce domaine.

Répondant aux questions posées par les partis politique tels que le Mouvement Populaire et le Rassemblement National des Indépendants sur « la formation dans le domaine numérique », Mme  Mezzour a affirmé que le Maroc dispose de jeunes qualifiés ayant d’énormes capacités et une grande aptitude à acquérir des compétences dans le domaine de la technologie numérique.

Après avoir souligné la réussite de certains jeunes Marocains et leur victoire à des concours internationaux dans le domaine de la technologie numérique, la responsable gouvernementale a indiqué que les ressources humaines actuelles ne sont pas suffisantes pour réaliser les ambitions du Maroc dans ce domaine.

Elle a ajouté que le ministère a pris plusieurs mesures dans le domaine de la formation numérique, y compris la création de partenariats avec le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et de l’Innovation pour augmenter le nombre de diplômés universitaires dans le domaine de la technologie numérique. Il est prévu que ce nombre passe de 8 000 diplômés par an à 22 500 d’ici 2027.

Mme  Mezzour a précisé que cette formation englobe divers niveaux d’enseignement, de la licence et du diplôme universitaire en technologie, en passant par le master et l’ingénierie dans des domaines variés tels que « l’analyse des données », les « technologies numériques », la « cybersécurité », la « programmation » et « l’intelligence artificielle ». Elle a également mentionné le lancement de 144 nouveaux parcours éducatifs dans le domaine de la technologie numérique dans 12 universités publiques à travers le royaume.

Parmi les autres mesures annoncées par la ministre figure le projet « Job In Tech », qui offrira une formation intensive de 3 à 6 mois pour les jeunes ayant déjà une formation en technologie numérique, dans le but de renforcer leurs compétences et d’améliorer leurs chances sur le marché du travail.

La ministre a affirmé que plus de 500 jeunes à Rabat et Casablanca ont bénéficié du projet « Job In Tech », dont 273 ont obtenu leur diplôme à la fin de décembre dernier, et 70% d’entre eux ont réussi à décrocher un emploi.

En ce qui concerne les écoles de programmation, la ministre a annoncé l’ouverture d’une école numérique à Béni Mellal, où 50 jeunes pourront bénéficier de formations d’une durée d’un ou deux ans. Ces formations sont accessibles aux jeunes qui souhaitent apprendre la programmation, même s’ils ont interrompu leurs études, dans le but de fournir d’importantes opportunités d’emploi.

Elle a souligné que d’autres écoles sont actuellement en cours de création dans différentes régions du royaume, confirmant que le ministère a une vision globale en matière de formation numérique, incluant les écoles numériques, la formation à distance et la formation professionnelle.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici