Genève : le Maroc s’engage à promouvoir les droits des femmes.

0
25

Le Maroc a annoncé lundi à Genève, son engagement à renforcer les droits des femmes et à les autonomiser économiquement.

Le ministre de la Justice, Abdellatif Ouahbi, a affirmé lors de la présentation des engagements du Royaume lors de la haute réunion commémorant le 75e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, que le Maroc s’engage à renforcer les droits des femmes en révisant le Code de la famille et en favorisant l’autonomisation économique des femmes.

Les engagements présentés par le Royaume lors de l’événement organisé par la Commission supérieure des droits de l’homme comprennent la généralisation de la protection sociale pour soutenir la justice sociale globale, l’accélération de la transition vers une économie verte et la lutte contre les impacts des changements climatiques.

M. Ouahbi, président de la délégation marocaine, a souligné l’engagement du Royaume à continuer de lutter contre les discours de haine et l’extrémisme violent, tout en renforçant les valeurs de paix, de tolérance et de coexistence.

Dans le cadre de cette réunion, le Maroc a présenté un engagement conjoint avec le Paraguay et le Portugal pour faciliter la mise en place de mécanismes de coopération, de dialogue, d’échange d’expériences entre les mécanismes nationaux de mise en œuvre, de rédaction de rapports et de suivi dans le domaine des droits de l’homme. Cela se fera par la création d’un réseau international dédié d’ici 2024, visant à encourager la création et le développement de ces mécanismes, renforçant ainsi l’interaction des pays avec le système international des droits de l’homme.

Cet engagement, selon le ministre, témoigne de la reconnaissance de l’importance des rôles des mécanismes nationaux de mise en œuvre et de rédaction de rapports, de la surveillance de la mise en œuvre des recommandations et de l’interaction avec les organes nationaux et internationaux des droits de l’homme, en conformité avec les décisions du Conseil des droits de l’homme concernant les mécanismes nationaux, ainsi qu’en application de la Déclaration de Marrakech publiée en décembre 2022.

Cette réunion vise à renforcer le consensus mondial sur la nature des droits de l’homme, à élaborer une vision pour les droits de l’homme dans les 25 prochaines années et à mettre en lumière les réalisations depuis l’adoption de la Déclaration universelle des droits de l’homme.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici