Benmoussa : L’augmentation des salaires confirme la volonté d’améliorer les conditions sociales.

0
52

Le ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement primaire et des Sports, Chakib Benmoussa, a confirmé, lundi, que l’augmentation des salaires des enseignants approuvée par le gouvernement confirme « la volonté d’améliorer les conditions sociales des femmes et des hommes de l’éducation, contribuant ainsi à créer des conditions favorables à la reprise des cours dans un environnement normal et à compenser le temps scolaire perdu ».

M. Benmoussa a souligné, en réponse à une question clé à la Chambre des représentants sur « le dialogue social avec les syndicats de l’éducation et les mesures de sécurisation du temps scolaire », l’importance extrême que le gouvernement accorde aux femmes et aux hommes de l’éducation et à leur rôle central dans la qualification du capital humain, ce qui se manifeste par « l’amélioration de leurs revenus et l’attention portée à leurs conditions sociales et professionnelles ».

Le ministre a considéré que l’augmentation approuvée par le gouvernement des salaires des enseignants est « historique et exceptionnelle », soulignant qu’elle « coûtera 9 milliards de dirhams sur deux ans ».

Il a souligné la forte volonté du gouvernement de « répondre positivement aux demandes soulevées suite à l’adoption du nouveau régime de base, en tant que concrétisation de sa forte volonté de renforcer la confiance entre les différentes parties et de continuer à améliorer les conditions sociales et professionnelles de la famille éducative ».

M. Benmoussa a affirmé que le ministère place l’intérêt supérieur de l’élève au-dessus de toutes considérations en veillant à garantir le temps scolaire et à poursuivre la mise en œuvre de la réforme éducative conformément aux engagements et aux objectifs de la feuille de route 2022-2026, soulignant à cet égard la croyance du ministère et du gouvernement en la méthodologie du dialogue et son activation avec les syndicats les plus représentatifs.

Le ministre a exprimé l’espoir que la nouvelle dynamique du dialogue social et ses résultats intermédiaires contribueront à créer un climat propice au retour de l’éducation à sa situation normale, ouvrant la voie à une réforme globale du système éducatif, capable de réparer les torts infligés à l’école publique et de la replacer au cœur du projet social et de développement du Royaume.

Il convient de noter qu’un accord a été signé hier à Rabat entre le gouvernement et les centrales syndicales les plus représentatives, concernant l’amélioration des revenus des hommes et des femmes de l’éducation, lors d’une réunion présidée par le Premier ministre, Aziz Akhannouch, en présence du ministre Benmoussa, du ministre de l’Intégration économique et de l’Entrepreneuriat, de l’Emploi, des Compétences et de l’Insertion, Younes Sekkouri, et du ministre délégué auprès de la ministre de l’Économie et des Finances, chargé du Budget, Faouzi Lakjaâ, aux côtés des représentants des centrales syndicales les plus représentatives.

L’accord prévoit une augmentation générale des salaires de tous les hommes et femmes de l’éducation, de toutes leurs catégories et de tous leurs grades, d’un montant mensuel net fixé à 1 500 dirhams, versé en deux versements égaux (janvier 2024 – janvier 2025).

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici