Élection de l’Institut National d’Oncologie comme centre collaborateur de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique dans le domaine de la lutte contre le cancer.

0
98

Aujourd’hui, vendredi à Rabat, l’élection officielle de l’Institut National d’Oncologie « Sidi Mohamed Ben Abdellah », affilié au Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina, en tant que centre collaboratif avec l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique dans la lutte contre le cancer, a été annoncée.

Le processus d’élection de l’institut et de son attribution en tant que centre collaboratif avec l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique pour la lutte contre le cancer a eu lieu en marge de la 67e session ordinaire de la Conférence générale de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique, qui s’est tenue du 25 au 29 septembre dernier à Vienne.

L’élection de l’Institut « Sidi Mohamed Ben Abdellah » confirme les efforts du Maroc et son soutien fort pour le développement des sciences nucléaires en Afrique, en plus de positionner le Royaume en tant qu’acteur majeur dans le domaine des soins et de la réponse aux épidémies d’origine animale sur le continent africain.

À cette occasion, le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, Khalid Ait Taleb, qui a présidé la cérémonie de cette annonce officielle, a déclaré que l’adoption de cet institut national par l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique est un grand honneur pour cette institution qui a passé de nombreuses années à lutter contre le cancer, soulignant que l’institut a atteint, grâce à ses équipes et à ses compétences, un niveau de qualité élevé.

Le ministre a considéré, dans une déclaration à la presse, que l’enjeu est de maintenir cette reconnaissance au cours des prochaines années, soulignant que l’institut a beaucoup contribué à la lutte contre le cancer et à la formation de médecins dans ce domaine, aussi bien au niveau national que continental.

Il a rappelé que tous les médecins africains spécialisés dans les maladies cancéreuses ont été formés dans cet institut qui a une portée continentale, en harmonie avec la vision éclairée de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, dans le cadre de la souveraineté sanitaire à l’échelle continentale, ainsi que de la réforme du système de santé national.

Dans ce contexte, le ministre Ait Taleb a estimé que l’adoption de l’Institut « Sidi Mohamed Ben Abdellah » en tant que centre collaboratif avec l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique « donnera une impulsion nouvelle à l’amélioration du système de santé national ».

De son côté, le Directeur Général du Centre Hospitalier Universitaire Ibn Sina à Rabat, Raouf Mohsen, a confirmé dans des déclarations similaires que l’élection de l’Institut National d’Oncologie « revêt une importance considérable tant au niveau national que continental, et conférera à ce centre une valeur ajoutée dans le domaine de la lutte contre le cancer », soulignant que cette élection, qui coïncide avec la réforme du système de santé, constitue une « fierté » pour le Maroc.

Il convient de rappeler que le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale et l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique ont signé, en juin 2022, un protocole d’accord visant à renforcer la coopération dans la lutte contre le cancer et les maladies d’origine animale telles que le virus “Zika” et “Ebola”.

Les domaines de coopération, en vertu de ce protocole, comprennent l’amélioration de l’accès des patients cancéreux aux traitements dans les pays à faible et moyen revenu, en particulier en Afrique, où plus de 70% de la population ne bénéficie pas de traitements par radiothérapie. Le Maroc participera à cette initiative en renforçant l’utilisation des traitements par radiothérapie, considérés comme un outil essentiel pour traiter plus de la moitié des patients cancéreux.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici