Manifestation nationale des étudiants en médecine au Maroc avec une grève globale : une tribune devant le Parlement aujourd’hui, jeudi 7 décembre 2023.

0
111

La Commission Nationale des Etudiants en Médecine, Médecine Dentaire et en Pharmacie au  Maroc s’est engagée de manière sérieuse et efficace dans tous les chantiers relatifs à la réforme et à  l’amélioration de la formation médicale dans notre pays. Il considère cela comme l’une de ses principales  priorités, que ce soit par une participation active à toutes les réunions pertinentes ou par l’organisation de  tables rondes au sein de toutes les facultés publiques au Maroc au cours des dernières semaines, afin de  faire le point sur la situation actuelle. Les étudiants ont participé avec toute responsabilité pour enrichir  le débat et proposer un ensemble de propositions concrètes qui ont constitué le dossier revendicatif de la Commission National. 

Après plus d’un an depuis l’adoption de la réduction de la durée de la formation de sept à six ans,  avec la persistance du flou qui entourent la sixième année, ainsi que les différentes problématiques qui y  sont liées, dans un manque des mesures d’accompagnement concernant cette décision, et le retard  injustifié dans la publication du cahier des charges pédagogiques concernant le troisième cycle, nous  continuons d’alerter sur la situation catastrophique vécue par les étudiants en Médecine, en Pharmacie et  en Médecine Dentaire au sein les facultés publiques, qui impacte négativement la qualité de la formation  médicale et la santé des citoyens marocains. 

Les promesses des deux ministères de tutelle à cet égard n’ont  pas encore été traduites en réalité, et les délais qui y sont fixés n’ont pas été respectés, ce qui a conduit à  davantage de frustration et de mécontentement. 

Sur la base de ce qui précède, la Commission National des Etudiants en Médecine, en Médecine Dentaire et en Pharmacie au Maroc, au nom de tous les étudiants, exprime son rejet total de la politique  de procrastination adoptée par les ministères, ainsi que des décisions unilatérales qui foulent aux pieds les  acquis des précédents accords. 

La Commission Nationale annonce ce qui suit à l’opinion publique et à  l’ensemble des étudiants : 

• Son refus de l’application de la décision ministérielle visant à réduire la durée d’études de 7 à 6  ans, en l’absence d’une vision claire, unifiée et consensuelle concernant le troisième cycle, ainsi  que l’absence de solutions réalistes et concrètes aux différentes problématiques qui  accompagneront la mise en œuvre de cette décision. 

• Son appel aux deux ministères de tutelle à faire preuve de responsabilité et de sérieux dans le  traitement du dossier revendicatif, et à ne pas se précipiter à prendre des décisions qui  pourraient compromettre la qualité de la formation des futurs médecins et pharmaciens. 

• Son annonce de l’organisation des Assemblées Générales décisives dans toutes les facultés de  médecine, de pharmacie et d’odontologie publiques, le lundi 4 décembre 2023, afin de discuter et voter le dossier revendicatif. 

• L’organisation d’une manifestation nationale, sous forme d’un SIT-IN devant le Parlement à  Rabat, le jeudi 7 décembre 2023, accompagnée d’une grève nationale totale des cours  théoriques, pratiques, des stages hospitaliers et des gardes le jeudi et le vendredi 7 et 8  décembre 2023.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici