Paludisme… une étude qui suit l’histoire de la maladie et son mode de propagation

0
15

En utilisant l’ADN ancien extrait des squelettes humains, une équipe internationale de chercheurs représentant 80 institutions et 21 pays a réussi à dévoiler comment et quand le paludisme s’est propagé dans le monde, y compris comment la maladie a atteint les Amériques pour la première fois. L’étude a été publiée le 12 juin 2023 dans la revue scientifique Nature.

Points Clés :

  1. Première Cas Connu de Paludisme Falciparum :
    • Les chercheurs ont identifié le premier cas connu de paludisme falciparum dans le site de Chokhopani dans l’Himalaya au Népal, datant d’environ 800 avant J.-C., à une altitude de 2800 mètres au-dessus du niveau de la mer.
  2. Techniques d’ADN Ancien :
    • Les avancées dans les techniques de prélèvement d’échantillons d’ADN ancien ont permis aux scientifiques de récupérer l’ADN pathogène des squelettes humains datant de plusieurs milliers d’années. Les traces des pathogènes qui ont envahi le sang de la personne restent incrustées dans ses os et ses dents après la mort.
  3. Parasites du Paludisme :
    • Les chercheurs ont étudié deux parasites responsables du paludisme : Plasmodium falciparum et Plasmodium vivax.
  4. Impact du Paludisme sur le Génome Humain :
    • Le paludisme a un impact profond sur le génome humain, avec des variantes génétiques impliquées dans la formation des globules rouges offrant une résistance à la maladie, plus courantes chez les populations ayant des ancêtres vivant dans des zones à forte prévalence de paludisme.
  5. Propagation Mondiale du Paludisme :
    • En examinant l’ADN de 36 individus datant de 5500 ans et provenant de cinq continents, les chercheurs ont comparé les génomes des parasites du Plasmodium et ont suivi leur propagation d’une région à l’autre.
  6. Arrivée du Paludisme en Amérique :
    • L’étude a révélé que les colonisateurs européens ont introduit le paludisme en Amérique. Cela a été démontré par l’analyse de l’ADN d’un individu ayant vécu dans les Andes en hautes altitudes au Pérou, il y a environ 500 ans.
  7. Paludisme dans les Climats Froids :
    • Les chercheurs ont également trouvé des preuves de la présence du paludisme dans les climats froids, comme un cas d’infection à Plasmodium falciparum dans le site de Chokhopani dans l’Himalaya.

Importance :

  • Cette étude contribue à une meilleure compréhension de l’histoire et de la propagation du paludisme, aidant ainsi les scientifiques à mieux gérer la maladie aujourd’hui. Les données recueillies offrent également une perspective sur l’évolution des pathogènes en parallèle avec les humains, pouvant conduire à de nouvelles méthodes pour lutter contre une maladie qui tue plus de 600 000 personnes par an dans le monde.
poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici