« Miss AI » : Une Révolution dans le Monde des Concours de Beauté

0
14

Dans une ère où la technologie redéfinit les normes, le premier concours de beauté exclusivement dédié aux femmes générées par ordinateur vient de voir le jour. Cet événement pionnier, organisé à l’échelle mondiale, met en compétition des créations numériques d’une perfection inégalée, illustrant ainsi une nouvelle facette de la beauté. Les participants de divers pays ont présenté des modèles virtuels conçus via des algorithmes avancés, chacun reflétant les idéaux esthétiques de sa culture. L’objectif de ce concours n’est pas seulement de célébrer la beauté, mais aussi d’explorer l’impact de l’intelligence artificielle sur les perceptions traditionnelles de l’esthétique.

Les Fanvue World AI Creator Awards (WAICA) ont inauguré le tout premier concours de beauté axé sur l’intelligence artificielle, mettant en compétition une pléthore d’images générées par l’IA ainsi que des influenceurs pour une part de 20 000 $ (18 600 €). Cette compétition révolutionnaire vise à explorer les capacités de l’intelligence artificielle dans la création de standards de beauté contemporains. Des candidats du monde entier rivalisent pour remporter le prix, tandis que les créations numériques rivalisent avec les visages réels dans une quête pour redéfinir les canons de la beauté dans l’ère numérique.

Les participants au concours Fanvue Miss AI seront jugés sur trois catégories :

  • Leur apparence : « les aspects classiques de l’apparat, y compris leur beauté, leur équilibre et leurs réponses uniques à une série de questions ».
  • L’utilisation d’outils d’IA : « compétence et mise en œuvre des outils d’IA utilisés, y compris l’utilisation d’invites et de détails visuels autour des mains et des yeux. »
  • Leur influence sur les réseaux sociaux : « en fonction de leur nombre d’engagements auprès des fans, du taux de croissance de l’audience et de l’utilisation d’autres plateformes telles qu’Instagram ».

Les participants doivent soumettre leurs créations et répondre à une série de questions, notamment : « Quel serait votre seul rêve pour rendre le monde meilleur ? »

Les candidates du concours Fanvue Miss AI sont en lice pour figurer parmi les dix meilleures avant l’annonce des trois finalistes lors d’une cérémonie de remise de prix en ligne le mois prochain. Le lauréat recevra une récompense de 5 000 $ (4 600 €) en espèces ainsi qu’un « programme de mentorat imagine Creator » d’une valeur de 3 000 $ (2 800 €). Le co-fondateur, Will Monanage, a exprimé son espoir que ce concours devienne « les Oscars de l’économie des créateurs d’IA ».

Sally-Ann Fawcett, historienne britannique des concours de beauté, fait partie du jury, aux côtés de deux juges IA, Emily Pelligrini et Aitana Lopez. Fawcett a partagé son enthousiasme pour son implication dans une récompense qui semble si futuriste, soulignant les parallèles entre les vrais candidats à des concours de beauté et les créateurs d’IA.

Cependant, des préoccupations subsistent quant à l’impact de l’IA sur l’emploi et les professions artistiques. Certains voient cette transition vers l’industrie des concours de beauté comme une tentative d’éviter la critique selon laquelle les concours traditionnels déshumanisent les femmes. Cependant, ce changement soulève également des questions sur la perpétuation des normes de beauté irréalistes et la tendance misogyne des concours centrés sur les femmes.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici