Médias gouvernementaux à Gaza : Le bombardement de l’Église orthodoxe grecque tue 20 personnes

0
69

Le bureau des médias du gouvernement à Gaza a déclaré ce vendredi que 20 personnes, dont 18 chrétiens, avaient été tuées lorsqu’Israël a directement bombardé l’église orthodoxe grecque, au soir du jeudi, et que la mosquée Omari, dans la ville de Jabalia, a également été détruite.

C’est ce qui ressort d’un communiqué rendu public par le chef du bureau, Salama Maarouf, au lendemain de l’annonce faite par le ministère de l’Intérieur de la Bande de Gaza faisant état d’un grand nombre de morts et de blessés parmi les civils, à la suite d’un « nouveau massacre commis par les forces israéliennes » contre des centaines de personnes déplacées à l’intérieur de l’église orthodoxe grecque de la ville de Gaza.

Maarouf a déclaré que « L’occupation cible les lieux de culte islamiques et chrétiens, au mépris du caractère sacré de ces lieux de culte et de la protection qui leur est garantie conformément au droit humanitaire ».

« En une journée, l’occupation a directement bombardé l’église orthodoxe grecque alors que des dizaines de familles s’y abritaient, faisant 20 martyrs, dont 18 frères chrétiens. L’aviation de l’occupation a également détruit la mosquée Omari dans la ville de Jabalia (nord de la bande de Gaza) », a-t-il ajouté.

Plus tôt dans la journée du vendredi, le ministère de l’Intérieur à Gaza a déclaré, via un communiqué sur Telegram, que l’aviation israélienne « avait ciblé la mosquée Omari dans la région de Jabalia et qu’elle avait été complètement détruite ».

Les Palestiniens n’ont officiellement annoncé aucune victime, jusqu’à (15 h 40 GMT), suite au bombardement de la mosquée.

Maarouf a averti que « Le silence concernant la politique de bombardement des lieux de culte par l’occupation, l’encourage à commettre davantage de massacres et à cibler ceux qui y cherchent refuge et qui y prient », selon le même communiqué.

Il a conclu que la question « nécessite une condamnation claire et une position décisive pour accorder la neutralité aux lieux de culte et pour ne pas les cibler ».

L’église est située à quelques mètres de l’hôpital al-Ahli Baptiste à Gaza, affilié à l’Église épiscopale évangélique de Jérusalem, qui a été la cible mardi des « bombardements israéliens », faisant « des centaines de martyrs et de blessés parmi les citoyens ».

Pour la quatorzième journée consécutive, l’armée israélienne continue de cibler la bande de Gaza avec d’intenses frappes aériennes qui ont rasé des quartiers entiers et fait des milliers de morts et de blessés parmi les civils palestiniens.

À l’aube du 7 octobre, l’opération militaire « Déluge d’Al-Aqsa » a été lancée contre Israël par le Hamas en collaboration avec d’autres factions palestiniennes à Gaza, en réponse « aux attaques continues des forces israéliennes et des colons contre le peuple palestinien, ses biens et ses lieux de culte, et plus particulièrement contre la mosquée Al-Aqsa dans Jérusalem-Est occupée ».

MEDIAS

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici