Maroc – Hongrie : 22 millions de dirhams alloués au financement de six projets de recherche scientifique.

0
34

À Rabat, six projets de recherche collaboratifs entre des universités marocaines et hongroises ont été lancés mardi, avec un financement total de 22 millions de dirhams.

Le premier projet, impliquant l’Université Abdelmalek Essaâdi à Tétouan et l’Université de Szeged (Hongrie), Abdelmalek Essaâdi de Tétouan et l’Université de Szeged (Hongrie), se focalise sur l’exploitation des sous-produits du cannabis pour développer des cosméceutiques et des compléments alimentaires novateurs,Le deuxième projet se concentre sur la valorisation des plantes aromatiques marocaines grâce à la « nano-encapsulation » de composés antimicrobiens extraits des huiles essentielles, impliquant trois universités: Mohammed 1er à Oujda, Ibn Zohr à Agadir et l’Université de Pécs en Hongrie.

Le troisième projet, supervisé par les universités Al Qadi Ayyad à Marrakech, Sultan Moulay Slimane à Béni Mellal et le Centre de recherche biologique de  Szeged en Hongrie, vise à développer un vaccin contre les bactéries du rhizome pour améliorer la production de haricots résistants au changement climatique. Le quatrième projet, impliquant les universités Abdelmalek Essaâdi et  Szeged, se concentre sur la valorisation du gaz biologique et du gaz naturel pollué comme l’hydrogène bleu.

Le cinquième projet étudie le rôle du stockage de l’énergie électrochimique dans la gestion durable de l’énergie, impliquant l’Université Mohammed V de Rabat et l’Université de Pécs. Enfin, le sixième projet se concentre sur la conception d’un moteur d’incitation lumineux expérimental en utilisant des semi-conducteurs de type « Z-scheme », impliquant l’Université Ibn Zohr et l’Université de Miskolc.

Lors de la cérémonie de lancement de ces projets, le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche scientifique et de l’Innovation, Abdellatif Miraoui, a souligné l’importance du renforcement des relations de recherche entre le Maroc et la Hongrie pour les étudiants et les chercheurs en doctorat des deux pays. Il a ajouté que cette collaboration étroite leur permettra d’accéder à des programmes de recherche internationaux, élargissant ainsi leur domaine d’expertise et renforçant leur approche globale des problèmes scientifiques.

Le ministre a déclaré que cette coopération encourage l’échange d’informations et la fertilisation croisée entre les chercheurs, accélérant ainsi les progrès dans des domaines tels que l’intelligence artificielle. Il a souligné que ce partenariat offrira des opportunités enrichissantes d’apprentissage à travers des programmes d’échange et des programmes d’études communs, renforçant ainsi une éducation diversifiée et inclusive.

Dans le même contexte, le ministre a salué les relations maroco-hongroises étroites qui ont permis la réalisation de projets de recherche innovants, soulignant que ces efforts reflètent « l’engagement commun envers le progrès scientifique ».

De son côté, l’ambassadeur de Hongrie au Maroc, Miklós Tromler, a exprimé sa grande appréciation pour les relations dynamiques entre le Maroc et la Hongrie dans le domaine de l’éducation, de la recherche scientifique et de l’innovation, mettant en avant l’importance de l’échange bilatéral dans le partage des connaissances et le renforcement de l’excellence académique. M. Tromler a exprimé son souhait de voir prospérer cette collaboration au cours des prochaines années, confirmant la disposition de son pays à soutenir de telles initiatives.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici