L’intensification des discours racistes contre les Marocains lors des manifestations de la droite espagnole pendant les élections.

0
37

Le Maroc maintient sa présence dans le contexte des développements électoraux en Espagne, où les manifestations menées par la droite contre la loi d’amnistie générale en faveur des séparatistes en Catalogne continuent.

Selon les rapports des médias espagnols, le neuvième jour des manifestations a été marqué par une escalade dans les expressions racistes, les protestataires brandissant des pancartes contenant des propos offensants envers les Marocains, tels que « Pas de trafic ici, l’Espagne n’est pas un jardin ». Le dixième jour, les manifestations ont été caractérisées par la violence, avec des affrontements avec la police entraînant l’arrestation de 24 personnes et la blessure d’un membre des forces de sécurité.

Le contexte électoral actuel continue de susciter de vives critiques à l’égard de la relation entre Madrid et Rabat, les partis de droite cherchant à mettre en lumière cette relation de manière négative. Cela se produit dans un contexte de tensions croissantes entre les deux parties.

Il convient de noter que ce n’est pas la première fois que le Maroc et les Marocains font l’objet d’attaques au cours de ces élections, les symboles du pays ayant déjà été ciblés par des attaques similaires.

Dans ce contexte, le seul parti de droite à avoir perdu le défi de former un gouvernement, le Parti populaire, exprime ses réserves quant à la relation actuelle entre les deux pays, souhaitant la continuité du gouvernement selon des conditions spécifiques.

poup

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici